Connect with us

La Frite Belge, le petit camion qui voit grand

frite belge frédéric brousse

Actualité

La Frite Belge, le petit camion qui voit grand

Depuis 2015, le petit camion de La Frite Belge s’est imposé dans le paysage poitevin et son créateur,
Frédéric Brousse, n’est pas au bout de son aventure.

En cinq ans, La Frite Belge a gagné le cœur des Poitevins et n’a pas fini de faire des adeptes. Le camion noir, jaune et rouge est devenu une marque connue et reconnue sur les routes de la Vienne. A la tête de cet « empire », il y a Frédéric Brousse, un franco-belge au parcours pour le moins atypique. Né en Belgique, d’un père français, il a toujours navigué entre ses deux pays. Dans son parcours professionnel, il a aussi pris des routes pour le moins différentes. Prothésiste dentaire, il est devenu volleyeur professionnel en première division avant d’être stoppé dans son élan par une blessure à l’épaule. Six mois d’arrêt l’obligent à réfléchir à son avenir, il suit alors son épouse et se retrouve dans la Vienne. Il est ensuite devenu courtier en assurance, puis importateur de voitures, avant d’imaginer un foodtruck aux couleurs de sa Belgique natale. « J’ai eu envie de faire un truc en plus, c’est toujours du commerce. Il y a 250 restaurants sur Poitiers, il fallait faire quelque chose de différent. J’ai eu l’idée de créer le premier foodtruck de Poitiers. » Celui que ses amis appelle Le Belge n’a pas eu de difficulté à trouver le nom de son concept. Au menu : des pommes de terre belges cuites dans de la graisse de bœuf en double cuisson, du poulet belge, des pains à burgers belges et de la viande de bœuf  … française. 

Noir, jaune … et rouge

Ils étaient deux en 2015 pour faire tourner la boutique. Aujourd’hui, La Frite Belge a une dizaine de salariés et ne compte pas s’arrêter là. Depuis cet été, les deux camions noirs ont accueilli un camion rouge, le FB-Le bar qui propose de la bière … belge bien sûr, des sodas et, prochainement, un bar à cocktail automatisé. Avec son écran rétractable qui sort du toit (une pièce unique), il permet d’organiser des soirées karaoké ou des projections en tous genres. Entrée, plat, boisson, il ne manquait que le dessert. Qu’à cela ne tienne, les desserts arrivent dans le camion jaune (et oui, noir, jaune, rouge … le drapeau belge est entier). C’est le nouveau projet de Frédéric Brousse.

Passionné, curieux, cet entrepreneur ne s’arrête jamais. « Dans notre métier, c’est le client qui choisit. Notre rôle, c’est d’être sur le terrain et de se faire connaître. »

Pour la bonne cause

C’est un drame familial qui a conduit Frédéric Brousse à monter un festival de foodtrucks à Poitiers, au profit de la lutte contre le cancer en 2018. « Je ne suis pas l’Abbé Pierre, mais on peut bouger beaucoup de monde pour une bonne cause. Je travaille aujourd’hui avec la Fondation Aliénor du CHU de Poitiers à qui on remet 50  % des recettes. » Repoussé plusieurs fois pour cause de covid, le festival est programmé en mai 2021 avec une soixantaine de foodtrucks et 14 concerts (dont MB14 et Mennel). Ce sera le plus grand rassemblement de foodtrucks de France. 

Et comme rien n’arrête Frédéric Brousse, il est en train de chercher un local autour de Poitiers pour monter un restaurant à emporter, un troisième camion noir, conduit par un franchisé cette fois, va parcourir les routes poitevines et il vient de créer une plateforme de commandes en ligne Aemporter.fr (lire notre article). Encore une nouvelle histoire, qu’il écrit avec ses collègues restaurateurs.

S. B.

Plus dans Actualité

En haut