Connect with us

La marque Signé défend la qualité

marque signé

Actualité

La marque Signé défend la qualité

Avec la constitution de la Région Nouvelle-Aquitaine, la marque Signé a décidé d’étendre sa démarche à l’ensemble des territoires en devenant Signé en Nouvelle-Aquitaine, mais en se déclinant ensuite suivant les territoires.

marque signé

Avec la constitution de la Région Nouvelle-Aquitaine, la marque Signé a décidé d’étendre sa démarche à l’ensemble des territoires en devenant Signé en Nouvelle-Aquitaine, mais en se déclinant ensuite suivant les territoires du Poitou, des Charentes et demain peut-être des Landes, de Dordogne, du Périgord ou du Pays Basque. « Depuis 1998 et au départ dans le Poitou-Charentes, la marque Signé a pour objectif la structuration des filières, des opérateurs autour d’un même produit, explique Philippe Delusset, président de Terroirs Nouvelle-Aquitaine, association dédiée à la gestion de la marque. Il s’agit aussi de valoriser le produit et d’homogénéiser sa production. Pour cela, nous élaborons, avec les producteurs, un cahier des charges précis pour garantir l’origine des matières, le respect de l’environnement, de la sécurité ou encore du bien-être animal. Des contrôles sont également mis en place, ainsi nous défendons la qualité, la proximité. C’est une démarche économique, éthique et pour tirer la production vers le haut-de-gamme. Acheter un produit Signé, c’est pour le consommateur l’assurance d’avoir un produit local, de qualité. »

La marque s’applique à des produits bruts ou transformés, issues de productions animales, végétales, céréalières, laitières et maritimes, hors Label Rouge, IGP ou AOP, mais souhaitant valoriser leur terroir en Nouvelle-Aquitaine. Par exemple, le grillon charentais, le poulet de race Barbezieux, l’échalion, les fromages de chèvre font partie des produits Signé. Thomas Sahuc est producteur de carotte à Jarnac-Champagne. « Cela facilite les ventes et nous avons une meilleure valorisation financière. Le consommateur est assuré de critères de traçabilité, de conservation, de goût. Les centrales d’achat ont tout de suite adhéré au sérieux de la démarche. »

Même son de cloche pour Gilles Corvaisier, responsable viande bovine à la Chambre d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine : « Pour obtenir la marque, nous sélectionnons des races à viande, qui doivent remplir ensuite plusieurs critères, notamment environnementaux et pour le bien-être animal : au moins cinq mois en herbage, alimentation non-OGM, céréales provenant à 90 % de l’exploitation, maturation longue de la viande … Ce sont des garanties de qualité. » La truffe noire fait également partie des produits Signé. « En rejoignant cette démarche, nous voulons donner une garantie aux consommateurs sur le produit qu’ils vont manger, explique Régis Mesnier, trufficulteur à Saint-Cybardeaux en Charente. Cela nous aide également à structurer la filière. Nous nous différencions des truffes qui arrivent d’Espagne, de Pologne … Il y a des caractéristiques définies et un contrôle mis en place pour donner confiance aux acheteurs. »

Glaces à la ferme, bières, galettes … pourraient ainsi intégrer les produits Signé. « Il y a une vraie richesse gastronomique sur notre territoire, mais ces productions ne sont pas forcément identifiées, souligne Philippe Delusset. La marque est une alternative pour valoriser un produit, une démarche de filière. »

M. W.

Continue Reading

Plus dans Actualité

En haut