La Vallée des légendes unit St-Benoît et Ligugé

Publié le 27 juillet 2018 | Actualité / en Poitou-Charentes / Loisirs et détente / Une

vallée légendes

Début juillet, le Parc aventure de la Vallée des Légendes a inauguré son nouveau site d’accrobranches, au Domaine de Givray, au cœur des bois de Ligugé. Il s’agit en réalité du déménagement de Gravion Aventure, basé auparavant à Saint-Benoît. Après 11 ans de service, la société Gravité a décidé d’agrandir son offre, en proposant désormais 8 parcours pour petits (dès 3 ans) et grands, dont deux uniquement composé de tyroliennes. « C’est une offre touristique et de loisirs supplémentaire qui vient s’inscrire dans le projet de la Vallée des Légendes », explique Joëlle Peltier, maire de Ligugé. Echangeant avec le maire de Saint-Benoît, Dominique Clément, sur les atouts des deux communes, des synergies sont apparues. « Grand Poitiers avait également réalisé un diagnostic patrimonial sur le territoire. Il en était ressorti un potentiel fort autour des vallées. En travaillant ensemble, le Clain, qui traverse nos deux communes, pouvait être un terrain de jeu intéressant. L’objet est donc d’animer cette vallée avec des offres de loisirs et touristiques, payantes et gratuites. L’idée est de dire, nous avons ici une réserve à êtres merveilleux qui ont trouvé refuge sur notre territoire naturel, entre les deux abbayes de Saint-Benoît et Ligugé. » C’est ainsi le moyen de mettre en avant le patrimoine naturel, culturel et historique.

Au-delà des descentes en canoë, kayak, paddle ou barque, le premier trait d’union entre les deux communes a été la mise en place de la Faravelle, un bac à chaînes permettant de relier facilement les deux berges et de connecter les sentiers de promenade. « Cela ouvre un vaste terrain de balade et de sport. » D’autres parcours sont en cours d’élaboration. « Nous voulons valoriser le site, ce milieu naturel, en intéressant à la fois parents et enfants par le biais de petits ateliers, de panneaux découverte … » Du côté de Ligugé, le secret du manuscrit est un jeu permettant de découvrir la commune. De son côté, Saint-Benoît réfléchit aussi à un tel dispositif. « Nous voudrions également élaborer un jeu commun pour mettre en scène les légendes du Poitou et jouer sur ce côté féérique. » La commune souhaite mettre en place également un Jardin de l’image, à l’arrière du Dortoir des Moines, sur l’ancien stade de foot, pour proposer des expositions en extérieur.

« Nous voulons faire fonctionner le tissu économique local, note Isabelle Bouchet-Nuer, élue à Saint-Benoît. En prenant en compte et en développant l’hébergement et la restauration. Du côté du Dortoir des Moines, nous projetons d’ailleurs l’installation de gîtes. » La commune accueille également un camping en bord de Clain. A Ligugé, il s’agit des lodges du Verger insolite et une aire pour campings-cars est en réflexion. « Les communes et les élus sont mobilisés sur cette thématique et travaille ensemble pour proposer mieux, pour avoir de nouvelles offres pour les habitants et les touristes, souligne Joëlle Peltier. En tout cas, nous ne manquons pas d’idées ! »

M. W.

Partenaire : Inovis asset management