Le club de Beaulieu s’est professionnalisé

Publié le 23 avril 2019 | Actualité / en Poitou-Charentes

club beaulieu

Le club d’entreprises de la zone commerciale de Beaulieu, à La Rochelle, a engagé une animatrice pour le dynamiser. Ca marche. Le nombre d’adhérents à doublé.

« Si un club ne se professionnalise pas, il périclite », estime Nicolas Coutant, gérant du restaurant Del Arte et président du club d’entreprises de la zone commerciale de Beaulieu. Le sien était engagé sur une pente descendante malgré les efforts de la précédente présidente, Hassina Le Moal. « Il y a eu un pic d’adhésion juste avant la rénovation du plan de circulation de la zone (en 2016- 2017, ndlr), rappelle son successeur. Après les travaux, beaucoup sont partis. »

Actions tous azimuts

Pour enrayer ce cycle, Hassina Le Moal a sondé les professionnels et un petit groupe a jeté les bases du futur club. « On a convenu qu’il fallait professionnaliser le club et devenir autonome financièrement. Pour cela, on doit mener des actions marketing et commerciale, que l’on doit trouver, on doit aussi animer la zone et se rendre important aux yeux des commerçants et des pouvoirs publics, liste Nicolas Coutant. D’où notre idée de recruter une animatrice, Camille Grélin. Elle a tellement bien travailler depuis le mois de septembre que les adhésions ont doublé ! » En 2019 en effet, le club compte 150 adhérents (sur 300 commerces), contre 80 l’année précédente. Mais Camille Grélin a également créé des groupes de travail au sein du club : animation de la zone, communication digitale  …

En parallèle, le club d’entreprises de Beaulieu a décidé de faire publier deux cahiers par an dans “Le zappeur”, le guide gratuit le plus distribué dans l’agglomération rochelaise (96  000  exemplaires). Le premier paraît ce mois-ci. Tous les membres du club y auront un encart publicitaire. En plus, quatre espaces d’affichage installés par le club sont à louer à la semaine. « Le but c’est de faire venir les gens », expose Nicolas Coutant.

Réflexion entre zones

Et pour attirer, le président du club de Beaulieu voit loin. « Nous menons une réflexion avec les commerçants du centre ville de La Rochelle et de l’autre zone commerciale de La  Rochelle, à Angoulins (où des travaux sont prévus), pour rayonner. On doit travailler ensemble pour attirer les gens. » Cette politique lui faire voir d’un très bon œil l’installation prochaine d’un Ikea ou d’un Alinea dans la zone, ainsi qu’un cinéma. « Quand un gros acteur s’implante, c’est une bouffée d’air pour ceux qui sont à côtés. »

O. G.

Partenaire : Inovis asset management