Connect with us

Le collège de Châtellerault reconstruit

département vienne

Actualité

Le collège de Châtellerault reconstruit

Le conseil départemental de la Vienne examine cette semaine la première décision modificative du budget principal. Investissements sur les collèges et défense de l’aéroport sont au programme.

département vienne

Le conseil départemental de la Vienne examine cette semaine la première décision modificative du budget principal. En ouverture de la session, le président Bruno Belin est revenu sur les sujets travaillés cette semaine. « Depuis 50 mois, priorité après priorité, nous allons dans le sens d’une Vienne ambitieuse. Avec le programme Activ’, nous sommes le premier partenaire et financeur des communes et des communautés de communes. » Cette année, 75 millions d’euros ont été engagés pour soutenir plus de 2 000 dossiers. « Cela représente 455 M€ d’investissements dans des projets portés par les collectivités. » Sur les routes, le Départements engage un nouveau programme avec des rénovations de proximité. « Je suis en train d’écrire à tous les maires pour qu’ils me fassent remonter leur avis sur le 80 ou 90km/h sur les départementales. C’est au cas par cas que nous devons traiter ce sujet. C’est aussi être attentif à leur préoccupations et à l’état des routes. »

Investissements sur les collèges

Autre point, « nous sommes également ambitieux pour les collégiens. » Bruno Belin a ainsi évoqué la construction du 35e collège à Vouneuil-sous-Biard, la rénovation d’Henri IV et du collège de Vouneuil-sur-Vienne, la reconstruction de celui de Mirebeau. « Tout cela se fera sans aucune fermeture de collège, c’est un préalable indiscutable. Et face aux besoins, nous avons décidé de reconstruire également le collège Descartes à Châtellerault, tout en conservant les éléments patrimoniaux. »

Jean-Pierre Abelin, maire de Châtellerault s’en est félicité. « C’est un collège historique qui doit s’inscrire dans le contexte actuel. Cette rénovation s’intègrera également à l’action Cœur de ville, à la revitalisation du centre-ville. Cet ensemble comprend également une ancienne chapelle. Nous pourrons la transformer et la valoriser à travers des expositions, des actions culturelles, notamment envers les collégiens. »

Défense de l’aéroport

« Etre ambitieux cela se vérifie aussi sur l’attractivité du territoire. Nous le sommes sur le tourisme », continue Bruno Belin. Le concessionnaire de l’Historial du Poitou sera dévoilé à la fin de la semaine. L’Arena et le plan de développement du Futuroscope seront examinés cet automne. « Sur l’aéroport, nous avons des candidats pour la reprise de la ligne La Rochelle-Poitiers-Lyon, comme sur l’exploitation. C’est un aéroport qui connaît des hausses de fréquentation : +16  % pour Lyon, +2  % pour Ajaccio. C’est un outil utile au territoire. » Il en veut pour preuve les ratios transmis sur le temps et le coût des trajets en avion comparés aux mêmes distances en train. Pour Lyon en train, c’est 4h25 pour 100 à 150  €, en avion, c’est 1h35 pour 100  à 300 €. Pour Londres, il faut compter 6h46 en train pour 200 à 250 € contre 1h35 en avion pour 15  à 30  € (même constat pour Manchester). « Et le coût d’un passager pour le syndicat est de 20,75 € pour Lyon et aux alentours de 13 € pour l’Angleterre. L’aéroport rapporte plus qu’il ne coûte », conclut le président.

M. W.

Continue Reading

Plus dans Actualité

En haut