Le Creps s’engage dans l’esport

Publié le 7 janvier 2019 | Actualité / en Poitou-Charentes

esport

En partenariat avec Grand Poitiers, le Creps propose aux équipes professionnelles de l’esport des formations adaptées. Tels des athlètes de haut niveau, les joueurs et les coachs pourront bénéficier de sessions et de stages alliant préparation physique et mentale, alternant les entraînements sur terrains virtuels et réels.

En quelques années, l’esport est passé du stade de simple divertissement à une culture à part entière.  La croissance de ce secteur est indéniable. Les compétitions de jeux vidéo, à l’image de la Gamers Assembly, ont su séduire joueurs et spectateurs. Les équipes se sont organisées, les joueurs se sont professionnalisés. Tels des athlètes de haut niveau, ils s’entraînent désormais à longueur de journée, préparent de nouvelles stratégies et ajustent leur travail d’équipe.

« Tout est parti d’une demande du territoire, nous voulons aussi contribuer au développement et à la structuration du secteur », indique Patrice Behague, directeur du Centre de ressources, d’expertise et de performance sportive de Poitiers.

Après deux ans de réflexion et de structuration en s’appuyant sur Grand Poitiers, Futurolan (l’association organisatrice de la Gamers Assembly) et France Esports (l’association de promotion des sports électroniques), le Creps a demandé et obtenu un droit à l’expérimentation du ministère des sports. Fort de son expérience d’encadrement et d’accompagnement des sportifs de haut niveau, la structure a mis en place une formation pour devenir coach esport et un stage à destination des équipes professionnelles.

Des formations sur-mesure

Le coach esportif entraîne les joueurs, participe à l’amélioration de leurs performances, veille au respect des plans de jeu, à la bonne hygiène de vie et au développement d’un esprit d’équipe. Dans les plus grandes LAN, les joueurs doivent faire face à la pression du public, de leurs adversaires. Le coach est là pour les préparer et les épauler pour les tournois à venir. La formation se déroule en cinq périodes de deux jours, à raison d’une fois par mois.

Un véritable centre d’entraînement a été créé au Creps. « Des espaces ont été libérés et des partenariats ont été passés avec des équipementiers pour les sièges et les ordinateurs. Le débit internet a été augmenté. Tout sera prêt pour janvier. Nous sommes partis des besoins des joueurs, du staff pour monter un programme dédié à la performance, tout en tenant compte des contraintes de l’esport. » Pendant six jours, les joueurs alternent entre entraînements sur des terrains virtuels et réels.

Il s’agit maintenant de faire connaître les différentes formules proposées par le Creps de Poitiers. Pour cela, dernièrement la structure a participé aux côtés de Grand Poitiers, à la Paris Games Week, du 26  au 30 octobre. Pour la première fois, une collectivité participait à cet événement incontournable de l’esport, pour défendre tous les atouts du territoire en la matière.

M. W.

Partenaire : Inovis asset management