Connect with us

Le lycée du Dolmen, écologiquement exemplaire

dolmen poitiers

Actualité

Le lycée du Dolmen, écologiquement exemplaire

La secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire, Emmanuelle Wargon a visité le lycée du Dolmen à Poitiers. Depuis 2013, l’établissement s’inscrit dans une démarche d’économies d’énergies, de développement écologique et depuis la rentrée implique les élèves dans ce projet.

dolmen poitiersPour sa visite dans la Vienne à l’occasion des Rencontres des Directions régionales de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL), jeudi 5 septembre, la secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire, Emmanuelle Wargon en a profité pour se rendre au lycée du Dolmen à Poitiers. Depuis 2013, l’établissement s’inscrit dans une démarche d’économies d’énergies, de développement écologique et depuis la rentrée implique les élèves dans ce projet.

Tout a commencé par la nécessité pour ce lycée accueillant 600 élèves de diminuer ses consommations d’énergie et notamment de gaz pour se chauffer. Une chaudière à condensation a été installée avec une gestion technique centralisée. Les dépenses en gaz sont passées de 89 163 € à 41 502 € en cinq ans. Cet argent a pu être réinvestis sur la pédagogie. L’établissement s’est également équipé en led, a acheté une voiture électrique, va se raccorder à la chaufferie paille construite par Grand Poitiers … Il s’est aussi doté de panneaux photovoltaïques pour de l’auto-consommation et espère économiser 10 000 € par an.

Pour cette rentrée, tout un programme pour impliquer les élèves a été acté. Dans le cadre du conseil de la vie lycéenne, les étudiants ont pu décider d’actions concrètes à mettre en place. Deux ruches pourraient ainsi être installées, des paniers pour le tri du papier dans chaque classe seront installés, un compost est envisagé, ainsi qu’une journée sans viande à la cantine ou le don de denrées à des associations  …

« Nous voulions montrer qu’il est possible de faire quelque chose au niveau local, de changer les comportements …, indique Christophe Copin, le nouveau proviseur. Des délégués sont désignés au sein de chaque classe pour faire passer les informations et rappeler les gestes simples. Nous essayons de répondre à cette prise de conscience et c’est bien les élèves qui vont concrétiser leurs idées. »

Des actions à généraliser

Emmanuelle Wargon a été ravie de voir les actions mises en place. « Nous avons absolument besoin de faire rentrer la transition écologique dans les lycées, les collèges … tous les établissements de l’Education Nationale. Nous avons aussi besoin de montrer que ça existe, que c’est concret. Il y a un plan pour rénover les bâtiments scolaires (chauffage, fonctionnement, isolation). Les élèves en bénéficient à travers un meilleur confort, mais cela ne suffit pas, comme ici, il faut qu’ils participent, s’emparent du sujet. La palette des possibilités est large : lutte contre le gaspillage, approvisionnements en circuits courts, biodiversité, recyclage, déchets … Après l’action, l’enjeu est de traduire cela dans les programmes, de faire la jonction entre l’action et le contenu pédagogique. En accompagnant cette demande des jeunes, nous formons des citoyens qui redistribuerons ces pratiques dans leur vie de famille, leur vie professionnelle de demain … il faut que tous les établissements, à l’image du vôtre, s’engagent à leur manière sur ce sujet. »

M. W.

Continue Reading

Plus dans Actualité

En haut