Connect with us

Le plein de sensations avec Objectif Mars

futuroscope objectif mars

Actualité

Le plein de sensations avec Objectif Mars

Avec la nouvelle attraction, le visiteur décolle pour un nouvel univers. Le premier roller coaster du parc va vous faire vivre une expérience pour le moins dépaysante. Etes-vous prêts à embarquer pour Mars ?

Après trois mois d’hibernation, samedi 13 juin, le Futuroscope a rouvert ses portes. Tous les corps de métier du parc étaient représentés à l’entrée pour accueillir par une haie d’honneur les premiers visiteurs. La joie d’être là était autant du côté du public que du personnel. 

Un grand huit au parc 

Et les curieux étaient impatients de pouvoir tester la nouvelle attraction du Futuroscope : Objectif Mars. Pour la première fois de son histoire, le parc propose un roller coaster. « C’est un nouveau palier franchi dans l’univers des sensations, indique Olivier Heral, directeur de création du Futuroscope. Mais, nous n’avons pas voulu, non plus, tomber dans la facilité, en ne proposant que des effets spéciaux. Il a fallu trouver une histoire autour de tout ça et le thème du voyage sur Mars a été retenu. C’est à la fois un des grands rêves de l’Homme et un sujet d’actualité qui rebondit sur de nombreuses problématiques actuelles. »

L’équipe a également souhaité intégrer une des dernières avancées en matière de développement des rollers coasters. « Il y a de l’innovation technologique dans cette attraction, promet le directeur de la création. En combinant, nouveauté, expérience, thème d’actualité et éveil de la curiosité, nous avons imaginé cette nouvelle attraction pour nos visiteurs. » Pour autant, le public du parc étant en majorité familial, l’équipe a fait attention à ce que tous les âges puissent prendre du plaisir. « Pour notre première attraction à sensations, nous avons voulu rester sur quelque chose d’agréable, en faire un moment très familial, de partage. »

Dès l’extérieur, un parcours ponctué de petites expériences (sur l’équipement, le poids, le siège …) a été élaboré en partenariat avec l’INSERM. Puis le visiteur met un premier pied dans le centre d’entraînement spatial. Il traverse des salles qui déstabiliseront ses sens, le mobilier n’étant pas au sol, mais en l’air pour donner à voir l’apesanteur. Il évolue dans un hangar futuriste pour voir les derniers préparatifs du vaisseau. Direction ensuite la deuxième partie du centre. Une fois installés dans les wagons, les passagers s’engouffrent dans le tunnel de préparation. Quatre tests sont encore à passer. Les candidats au voyage devront affronter les éruptions solaires, les champs magnétiques, se confronter à la vitesse supraluminique et enfin à la gravité zéro. Les wagons filent sur les rails à l’extérieur du bâtiment, suivant les montagnes russes et les virages serrés, tout en tournoyant sur eux-mêmes. Enfin, le module rentre à la base. L’entraînement est terminé. Alors, êtes-vous aptes au voyage vers Mars ? A la sortie, les « Waouh ! » et « C’était trop bien ! » confirment que la mission est réussie pour Objectif Mars.

Plus dans Actualité

En haut