Connect with us

Le SPN, pour une relance solidaire

SPN numérique

Actualité

Le SPN, pour une relance solidaire

Le nouveau président du SPN, Jonas Pasquet, prône la relance et la solidarité.

Le réseau des professionnels du numérique et de l’image s’est réuni en présentiel et en visioconférence, le 17 septembre pour son assemblée générale. En utilisant une plateforme de retransmission et de vote, les adhérents ont ainsi procédé au renouvellement du conseil d’administration. Jonas Pasquet succède à Jean-Christophe Gilbert et Sébastien Mahé au poste de président. Ce passionné de développement local, a d’abord connu le SPN en tant que développeur économique et notamment comme partenaire de Niort Numéric. En 2017 avec des associés, il crée Kereon Intelligence pour accompagner les entreprises dans l’exploitation de leurs données numériques. Aujourd’hui, la société emploie 30 personnes, avec des bureaux sur Niort Bordeaux, Paris, Brest et aux Etats-Unis. « J’ai d’abord été administrateur, puis je me suis laissé prendre au jeu. Je suis né à Poitiers et j’ai vécu dans les quatre départements. Je suis attaché au périmètre du SPN, aux entreprises qui s’y développe et au potentiel du territoire. »

Avec 184 adhérents, le cluster rayonne sur les quatre départements du Poitou et des Charentes. Pour donner quelques chiffres, en 2019, le SPN a organisé 110 événements, emploie 10 permanents et représente 9 891 emplois au Nord de la Nouvelle-Aquitaine. Animation, accélération, innovation et communication, voilà les quatre axes forts qui ont guidé l’action de l’association sur 2019. 

Pour les mois à venir, le réseau n’a pas laissé tombé ses missions. « Nous aurons à cœur d’animer la filière numérique régionale tout en nous tournant vers les autres pour diffuser, faire des liens avec les différents acteurs. Un des enjeux sera aussi de parler de sobriété, de responsabilité numérique, que ces principes infusent et imprègnent les différentes actions. »

Le SPN est prêt à aider ces adhérents à surmonter et mieux anticiper les prochains mois, tout en proposant aux autres entreprises du territoire des pistes des actions, un accompagnement au numérique. « Il faudra être imaginatif dans le cadre du plan de relance et créatif sur la solidarité. »

Retrouvez la suite de l’article dans le n°39 d’Info-éco du 25 septembre 2020.

Plus dans Actualité

En haut