Connect with us

Léa Nature, le géant vert

Léa Nature

Entreprises

Léa Nature, le géant vert

25 ans d’existence, 1 000 emplois créés et un quatorzième site de production en construction, le groupe Léa Nature se porte à merveille.

Léa Nature

25 ans d’existence, 1 000 emplois créés et un quatorzième site de production en construction, le groupe Léa Nature se porte à merveille.

Léa Nature, c’est avant tout une cascade de chiffres à faire rêver tous les patrons. Le groupe affiche une croissance de 23  % en 2017 et 366 millions d’euros de chiffre d’affaires (430 millions prévus en 2018), 100 millions d’euros d’investissements dans ses outils de production et de logistique d’ici 2020 — ce qui fait du groupe le « premier investisseur dans le bio en France » a indiqué son fondateur Charles Kloboukoff — , 1  000 emplois créés (1  480 salariés en comptant la croissance externe) et 500 recrutements planifiés d’ici 2020 aussi. Le tout en 25 ans d’existence. ça valait bien une fête !

14e unité de production

Le 4 octobre, Charles Kloboukoff, le fondateur du groupe Léa nature, qui comprend une vingtaine de marques (alimentation, cosmétiques, produits de maison, santé et diététique), visitait le chantier de la prochaine usine de cosmétique bio, le 14e site industriel du groupe. Installée à Périgny, cette usine de 6  500 m2 représente un investissement de 20 millions d’euros. 21 millions de tubes et de flacons de crèmes de soin pour le visage, de produits d’hygiène corporelle et capillaire ainsi que de maquillage y seront produits et conditionnés et 40 millions en 2021.

Cette gamme de produits de Léa connaît une croissance « de 20  à 25  % par an » a indiqué Charles Kloboukoff. Forcément, un second bâtiment équivalent « est déjà prévu à côté d’ici trois à quatre ans » a dévoilé son architecte.

Rochefort eau thermale ?

Bien entendu ce premier bâtiment répond aux canons du développement durable : la charpente est en sapin de Nouvelle-Aquitaine, l’intérieur sera éclairé naturellement autant que possible, les eaux usagées seront nettoyées par des bactéries et le sol sera composé de parquet ou de linoléum sans PVC. Les 80 premiers employés y travailleront dans de bonnes conditions. Si les ventes suivent comme prévu, il y aura « 20 à 30 personnes en plus par an », estime le chef d’entreprise. Cela devrait rapidement porter les effectifs du groupe à 2  000 personnes, lui qui vient récemment de fêter sa millième création de poste en interne et qui compte 1  480  employés avec les diverses acquisitions. 500  recrutements sont planifiés d’ici 2020, et sans doute un nouveau produit. « Après Jonzac eau thermale (dermo-cosmétique bio, ndlr), on devrait bientôt avoir Rochefort. Nous sommes bien avancés. »

O. G.

Continue Reading

Plus dans Entreprises

En haut