L’effet Tour de France espéré en Charente-Maritime

Publié le 25 octobre 2019 | Actualité / en Poitou-Charentes / Une

Payant

tour de france

Les deux étapes du Tour de France en Charente-Maritime, entre les îles d’Oléron et de Ré (Château d’Oléron – Saint-Martin-de-Ré) en passant par Royan le 7 juillet et le départ le lendemain depuis Châtelaillon-Plage jusqu’à Poitiers en longeant le Marais poitevin, devraient valoir leur pesant de retombées touristiques et économiques. Sans oublier la journée de repos, le 6 juillet, autour de Marennes.

Pour accueillir le plus grand événement sportif de la planète, chaque étape étant suivie par 15 millions de spectateurs à travers 190 pays, il a fallu mettre la main à la poche. Le Conseil départemental a ainsi investi 410 000 euros pour nouer un partenariat avec l’organisateur Amaury Sport Organisation (ASO). Il a aussi provisionné une enveloppe de 390  000 euros pour réaliser un programme événementiel et promotionnel sur le parcours, qui traversera 43  communes du département. « Il vous appartient d’inventer la fanfare dans votre commune », a lancé aux maires présents le 21 octobre le président du conseil départemental Dominique Bussereau aux côtés du patron du Tour, Christian Prudhomme, venu à La Rochelle pour présenter « L’échappée maritime », surnom donné au séjour en Aunis et Saintonge. De ces quelques 800  000 euros de budget, 350  000  euros proviendront d’une enveloppe fournie par les communautés d’agglomérations ou de communes traversées par les coureurs. Ce qui a déjà commencé à nourrir la polémique, certains élus d’opposition s’étonnant que les villes de départ et d’arrivée d’étape ne paient rien alors qu’il en coûte 120  000  euros pour être ville d’arrivée et 80 000 pour être ville départ.

10 pour un

Pour autant cet investissement devrait être très vite rentabilisé.

Lisez en toute tranquilité nos contenus

Abonnez-vous sans engagement en 3 clics.
Partenaire : Inovis asset management