Connect with us

Les artisans relèvent le défi de l’écologie

artisans éco-défis

Actualité

Les artisans relèvent le défi de l’écologie

Pour inciter les artisans et commerçants à sauter le pas du développement durable, la Chambre de métiers et de l’artisanat de la Vienne leur propose de relever des éco-défis.

« L’engagement de la CMA en matière environnementale n’est pas nouveau, mais aujourd’hui, c’est une vraie lame de fond, souligne Ghislain Kleijwegt, directeur de la CMA. Dans la Vienne, nous avons une multitude de petites entreprises qui produisent de nombreuses petites quantités de déchets. Ces 8 000 entreprises ont autant de façons différentes d’exercer, c’est la difficulté pour les toucher.  »

La chambre consulaire s’est alliée au programme européen Leader, mis en œuvre sur le pays des Six Vallées (Grand Poitiers, le Haut-Poitou et les Vallées du Clain) pour déployer ce projet sur 34 communes. « L’objectif est d’inciter les artisans à réaliser des éco-gestes et mettre leurs actions en avant », indique Laurence Plicaud, chargée de mission environnement à la CMA 86. Environ 1 000 entreprises sont concernées, l’opération espère en toucher une trentaine. 

Les entrepreneurs intéressés s’engagent à relever à minima trois défis en six mois parmi 40 proposés. Une visite est prévue pour les aider à choisir leurs défis et mettre en place les actions. Cet accompagnement personnalisé est gratuit. Pour la mise en œuvre de certaines actions, des subventions sont même envisageables. Une deuxième rencontre est programmée quelques mois plus tard ensuite pour voir les résultats. Chaque entrepreneur se verra alors remettre le label “éco-défis” qui marque son engagement. Les trois entreprises les plus vertueuses seront mises à l’honneur. 

S’engager pour l’environnement

« Même s’ils ne s’engagent pas dans cette démarche, cela peut donner des idées à d’autres chefs d’entreprise, les inciter à suivre cette voie et montrer qu’il y a de nombreuses possibilités d’actions », explique Laurence Plicaud.

Pour réaliser un éco-geste, les entrepreneurs peuvent piocher parmi cinq catégories.

Retrouvez la suite de l’article dans le n°39 d’Info-éco du 25 septembre 2020.

Plus dans Actualité

En haut