Les Boucholeurs sauvés des eaux

Publié le 7 juin 2019 | Actualité / en Poitou-Charentes / Une

Payant

boucholeurs

Samedi premier juin, entre Châtelaillon-Plage et Yves, une fête populaire et une cérémonie officielle ont marqué la renaissance du village des Boucholeurs, dévasté par la tempête Xynthia, en 2010.

On s’y baigne, on y court, on y fait du vélo mais surtout, on y flane. Une longue promenade d’1,7 km de long face à l’île d’Aix, des placettes où l’on peut pique-niquer, des aires de jeux pour les enfants, des espaces verts, des terrains de pétanque face à la mer, et des échoppes d’ostréiculteurs et de mytiliculteurs proposant des dégustations jalonnent le parcours, le lieu est idyllique. Petit détail, les flâneurs déambulent … sur un système de défense contre les submersions marines.

Les Boucholeurs dévastés

Dans la nuit du 27 au 28  février 2010, la tempête Xynthia a dévasté le village ostréicole des Boucholeurs, partagé administrativement par la station balnéaire de Châtelaillon-Plage et la commune voisine d’Yves. Deux de ses habitants ont succombé. La bataille administrative qui a suivi a constitué la second lame du drame. D’abord condamné à être rasé, le village a finalement été mité de maisons rachetées par l’Etat puis déconstruites. Mais Yves et Châtelaillon-Plage se sont montrés intelligentes. « On a eu une stratégie globale de défense et d’aménagement urbain pour camoufler le premier dans le second », souligne Jean-Louis Léonard, le maire de Châtelaillon-Plage.

Lisez en toute tranquilité nos contenus

Abonnez-vous sans engagement en 3 clics.
Partenaire : Inovis asset management