Connect with us

Les casernes de Poitiers dans les temps

caserne poitiers

Actualité

Les casernes de Poitiers dans les temps

Les chantiers des casernes de pompiers de Poitiers sont dans les temps. Les travaux avançaient bien. Le timing est respecté. Les bâtiments seront, a priori, prêts pour un emménagement en mai 2020.

caserne poitiers

La visite par le président du conseil départemental de la Vienne, Bruno Belin, du chantier de la caserne de Saint-Eloi à Poitiers, a confirmé que les travaux avançaient bien. Le timing est respecté. Les bâtiments seront, a priori, prêts pour un emménagement en mai 2020. A un mètre des locaux actuels, le nouveau site sort de terre. Le gros œuvre est achevé. La pose des menuiseries est en cours. La réalisation des cloisons de la zone d’hébergement se termine. La prochaine étape est la pose de la charpente de la remise des véhicules.

Les bâtiments existants avaient été inaugurés le 5 mars 1985, mais les missions ont évolué, ainsi que la répartition des effectifs. Les nouveaux locaux seront plus fonctionnels et répondent notamment à la féminisation de la profession. 17 chambres individuelles sont construites, contre 13 auparavant avec des chambrées pour 2 à 4  personnes. La zone de vie a été pensée pour le bien-être des utilisateurs (salle à manger, de sport, de projection  …). « Elle accueillera les volontaires, les professionnels, mais aussi les jeunes sapeurs-pompiers, jusqu’à une trentaine. Ce sont nos futurs volontaires. Il faut que tous s’y sentent bien, c’est important », souligne le lieutenant-colonel Michel Gentilleau, chef du pôle des moyens opérationnels. Pour la partie des véhicules, petite particularité du site, une zone à part est réservée aux ambulances du SDIS. Le standard alerte aura une vue directe sur la sortie des véhicules.

Du côté de la caserne de la Blaiserie (à la place de celle de Pont Achard), le rendu se fera également dans les temps, pour le printemps 2020.

« Ces chantiers ont été conçus comme une seule et même opération, souligne Nicolas Bonnin, architecte à Espace 3 Architecture à Biard. Il y a eu concertation. C’est la même trame, les mêmes ambiances, même s’il y a deux équipes différentes pour la conception et la réalisation. » La société s’est alliée à l’Atelier du Moulin, de Lussac-les-Châteaux, qui a décroché le marché. Pour l’ensemble des deux sites, 70 % des lots ont été attribués à des entreprises de la Vienne, pour un coût total des travaux de 11,45 M€, financés à hauteur de 10 M€ par le Département de la Vienne.

La tâche la plus ardue pour le site de Saint-Eloi était de concevoir une opération à réaliser en une seule fois. C’est ainsi que le chantier se mène à quelques centimètres de l’existant, que l’accès chantier se transformera en voie définitive de départ des véhicules de pompiers. La phase de démolition est prévue sur trois mois, après le déménagement.

En ce qui concerne le site de la Blaiserie, la contrainte était celle du terrain. Le site a alors été conçu avec les hébergements à l’étage. « C’est de la place en plus sur le terrain et les chambres sont ainsi à l’écart du fonctionnement. »

M. W.

Continue Reading

Plus dans Actualité

En haut