Les intentions d’embauche en augmentation

Publié le 20 avril 2019 | Actualité / en Poitou-Charentes

Payant

embauche

Selon de récents chiffres compilés par Pôle Emploi, 27,4 % établissements de la Nouvelle-Aquitaine envisagent de recruter, soit 258 000 intentions d’embauche en 2019. C’est 33  000  projets de recrutement en plus par rapport à 2018 (+14,6  %). Tous les secteurs sont concernés et notamment, l’industrie et la construction. Parmi ces projets, 55,5 % sont non-saisonniers et 51,7 % sont jugés difficiles à recruter. En effet, le recruteur doit faire face à une inadéquation des profils avec le poste visé (80 %), une pénurie de candidats (77 %) ou ou encore l’image de postes perçus comme peu attractifs (41  %).

Sur le Poitou (Deux-Sèvres et Vienne), les projets d’embauche sont également en hausse et tous les bassins d’emploi gagnent. La proportion de non-saisonnier atteint 60 %.

De nombreux recrutements en Deux-Sèvres

Les employeurs des Deux-Sèvres prévoient 18 361 projets, soit près de 3 400 intentions en plus qu’en 2018 (+22,6 %). Dans un pourcentage comparable au niveau régional, 56,2 % des projets sont non-saisonniers. Les secteurs d’activités concernés sont les services au particuliers (26 %), l’agriculture et l’agroalimentaire (25 %) et les services aux entreprises (20 %). Par contre, la proportion de projets jugés difficiles à pourvoir est la plus forte part départementale en Nouvelle-Aquitaine, en culminant à 59,2 %. Le département enregistre un des plus bas taux de chômage de France avec un taux à 6,5 % au 4e trimestre 2018.

Les services aux particuliers très demandés

En Vienne, 14 789 intentions d’embauche sont prévues, c’est 2 306 de plus comparé à 2018 (+18,5%). La part de projets non-saisonniers est supérieure à celle de la région, avec 62,1 %. Les services aux particuliers totalisent 38 % des intentions d’embauche, contre 18 % pour les services aux entreprises et 14 % pour l’agriculture et l’agroalimentaire, et 11 % pour le commerce au même niveau que l’industrie manufacturière. La part de projets jugés difficiles à recruter est de 54,5 % (soit 8  062  projets). Sur l’ensemble du département, le taux de chômage reste stable à 7 % pour le 4e trimestre 2018.

Globalement, sur les entreprises qui pensaient recruter en 2018, 76 % ont concrétisé les embauches annoncées. Il faut aussi inclure les 39 % d’entrepreneurs qui n’avaient pas déclaré vouloir embaucher et qui ont recruté. Ainsi, l’estimation donnée est souvent proche de la réalité du terrain.

Lisez en toute tranquilité nos contenus

Abonnez-vous sans engagement en 3 clics.
Partenaire : Inovis asset management