Connect with us

Les maires s’organisent

marie antran

Actualité

Les maires s’organisent

Après le premier tour des élections municipales et la décision du Président de la République de repousser le deuxième tour, au niveau local, les maires s’organisent.

Après le premier tour des élections municipales, dimanche 15 mars, 91 % des équipes municipales ont été élues en Vienne. Sur 266 communes, il faudra un second tour dans seulement 25 d’entre-elles. « Pour ce cas, ce sont les équipes en place qui vont gérer jusqu’au 21 juin », indique Alain Pichon, président de l’Association des maires de la Vienne et maire d’Antran (dont la liste a été réélue).

Dans les textes, le nouveau conseil municipal doit se réunir dans les huit jours après la tenue des élections pour élire le ou la maire et désigner également les adjoints. « Les réunions se feront probablement à huis clos, en respectant scrupuleusement les précautions d’usage. Elles pourront se faire dans des salles autres que celle du conseil pour respecter les consignes de distanciation. Nous attendons encore des précisions. »

Toujours selon la loi, le conseil communautaire doit lui se tenir dans le mois suivant. « Il mêlerait nouveaux et anciens conseillers … du coup, je ne vois pas vraiment l’utilité de réunir l’assemblée. C’est une vraie interrogation. Après, le Gouvernement pourrait faire évoluer la loi face à cette situation inédite. »

Organiser la collectivité

L’accueil au public des mairies a été fermé, mais en coulisses les équipes restent mobilisées. « Nous organisons le télétravail pour les équipes administratives principalement. Pour les services techniques, les équipes fonctionneront en effectif réduit, avec des numéros d’urgence. Tout cela est en train de se caler. » Ainsi, des attestations sont éditées pour les employés qui devraient se déplacer. Sur Antran, Alain Pichon a dû organiser l’accueil pour deux enfants de personnel soignant. Ainsi, des professeurs des écoles sont mobilisés et des employés communaux assurent la garde entre 12h et 14h.

« Le Président de la République a répété le mot guerre. C’est important. Tout le monde n’avait, je crois, pas pris la mesure de la situation. Désormais chacun doit en être conscient, ce n’est pas agréable, mais nécessaire. C’est une crise sanitaire majeure, il faut être discipliné, uni et responsable. »

More in Actualité

En haut