Connect with us

Les soignants demandent des actes

CGT CHU poitiers

Actualité

Les soignants demandent des actes

A l’appel des syndicats, une manifestation a eu lieu pour demander plus de moyens pour l’hôpital public.

Mardi 16 juin, le personnel du CHU de Poitiers s’est mobilisé pour réclamer des moyens au Gouvernement après cette période de crise sanitaire. Plusieurs syndicats ont répondu à l’appel national. « Nous avons voulu nous mobiliser car il y a eu beaucoup de promesses et aujourd’hui, nous voulons du concret », indique Nicolas Boué, secrétaire à la CGT. Tous veulent maintenir la pression pour un plan Ségur de la santé à la hauteur des enjeux. « Les mesures prises par ce Gouvernement et les précédents n’ont fait qu’amplifier le mal-être de l’hôpital, de son personnel. Cela se reporte sur la prise en charge. Nous nous battons pour un vrai service public de la santé. » Déjà, avant la crise sanitaire, les syndicats réclamaient plus de moyens, un arrêt de la fermeture des lits et une revalorisation des métiers. Au niveau national, plusieurs services d’urgence avaient enchaîné les périodes de grève à l’été et à l’hiver 2019. « Il y avait une vraie colère. » Avec la crise, ces services ont été mis en lumière. « Nous avons peur que cette mobilisation en notre faveur ne retombe assez vite. Mais, nous avons plus que jamais besoin du public pour nous soutenir. »

La CGT demande ainsi un dégel du point d’indice pour la grille de la fonction publique hospitalière. « Tous les métiers doivent être concernés. Il ne faut pas mettre dos à dos telle ou telle profession en accordant une augmentation à quelques spécialités. » Il pointe également du doigt certains salaires qui restent en dessous du SMIC, même si une indemnité différentielle est mise en place. « Nos grilles ne sont pas à jour. Les personnes en bas de ces tableaux n’ont pas forcément de perspectives d’évolution, c’est aussi pour cela que l’hôpital public connaît une fuite de son personnel soignant et technique. Un vrai dialogue social doit être mis en place pour plus de bien-être du côté des agents. » Il fait allusion ainsi aux CDD à rallonge pendant 4 ans sur les postes vacants, à la multiplication des contractuels. « Nous voulons plus de titularisations. » Le syndicat demande également une augmentation de 5 % des dotations de fonctionnement des hôpitaux. « Les dépenses de médecine augmentent, mais cette enveloppe diminue, c’est incompréhensible. L’hôpital public est en train d’en payer le prix et au final ce sont les patients qui vont en faire les frais. »

Continue Reading
Advertisement
Vous aimerez aussi

Plus dans Actualité

En haut