L’histoire entre la Moselle et la Vienne racontée dans un livre

Publié le 12 septembre 2019 | Actualité / en Poitou-Charentes / Loisirs et détente

moselle vienne

Pour ne oublier et cultiver le devoir de mémoire, le président du département de la Vienne a souhaité réaliser un ouvrage vivant qui raconte l’histoire des “Evacués de la Moselle réfugiés dans la Vienne” sous la plume inspirée de Karine Dufour.

C’est la rencontre entre les deux présidents de la Vienne et de la Moselle qui a redonné vie à ce lien qui unit les deux territoires depuis 80 ans. En septembre 1939, près de 60  000  Mosellans débarquent dans 237 communes de la Vienne. « Un livre était l’occasion de conserver une véritable belle trace de cette histoire  », décrit la rédactrice et collaboratrice de Bruno Belin, Karine Dufour. Dès le mois d’octobre 2018, une collecte de fonds a été organisée auprès des archives départementales et des habitants de la Vienne et de la Moselle afin de recueillir des éléments pour organiser les commémorations du 5 au 8 septembre 2019 en Vienne. Une fois la collecte terminée, le comité de pilotage réalise qu’elle était pauvre en images, venant surtout de Moselle car mieux équipés en appareil photo. « Néanmoins, avec le soutien indéfectible de Gaël Chenard, directeur des archives, nous avons réussi à récolter des témoignages de personnes qui avaient entre 10 et 12  ans, mais leurs souvenirs restent vagues. Nous avons également retrouvé le carnet de René Savatier, maire Lésigny qui fait état de chaque étape entre 39 et 40. L’éco-musée du Montmorillonnais nous a apporté de belles infos et je me suis beaucoup appuyée sur la thèse Christine Guth qui s’est inspirée du destin de ses grands-parents. »

Une histoire en trois chapitres

“Evacués de la Moselle réfugiés dans la Vienne” est un ouvrage de 200  pages qui s’articule autour de trois grands moments. Le premier raconte l’arrivée des Mosellans dans les communes de la Vienne dès septembre. « Ce ne fut pas facile pour les deux populations, la méfiance de l’étranger et le caractère imposé n’a pas facilité les échanges du départ, mais la volonté était là et les liens se sont créés. La deuxième partie raconte justement le départ, le retour vers la Moselle et la force des relations qui ont donné naissance à des échanges d’abord sportif et musical, puis aux jumelages, peu fréquents en interne. Pour cet anniversaire, nous avons justement lancé le 30e  jumelage entre Beaumont-St Cyr et trois petites communes de Moselle réunies. » La dernière partie reprend des correspondances ou des écrits qui ont bouleversé les membres du comité de pilotage. « Je ne suis pas historienne, je ne pouvais pas faire un ouvrage historique, mais plutôt un livre d’histoires humaines et ce livre est une page de plus de cette histoire qui nous lie. »

L. D. A.

Partenaire : Inovis asset management