Likoolis revient sur le devant de la scène

Publié le 12 avril 2019 | Entreprises

Payant

likoolis

Spécialiste de l’agencement clé en main, Claude Chardavoine a imaginé le convertible télescopique Likoolis. Il se transforme selon les envies en sofa, relax, méridienne ou en lit de deux mètres.

Avant l’été, le tout nouveau modèle de fauteuil convertible en lit de Likoolis apparaîtra sur le marché. Un modèle qui pourra être agrémenté d’une têtière, d’accoudoirs amovibles ou de coudières pour qu’une maman puisse allaiter confortablement. Il sera un parfait lit pour les accompagnants en milieu hospitalier, le marché dans lequel la société installée à Breuillet, près de Royan, s’engouffre depuis quelques années.

Cependant, il devrait également séduire sans peine les particuliers et les résidences de vacances, pour lesquelles Claire et Claude Chardavoine travaillent depuis longtemps, avant même la création de leur entreprise, en 2006. Une entreprise qui illustre le parcours de ce dirigeant touche-à-tout.

Des planches aux vacances

Le natif de Saint-Palais-sur-Mer, à côté de Royan, est monté à Paris à la fin des années 1960 pour travailler. « J’avais des copains dans le théâtre alors je construisais des décors, j’étais aussi comédien pour des romans photo, j’écrivais pour les magazines de Claude François, Podium et Absolu (magazine érotique, ndlr) », raconte t-il en riant. Il a aussi été chanteur et a sorti quelques 45 tours sous le nom de Claude Cavalade. Son plus grand succès, “L’été japonais”, est sorti en 1972.

Cette période a décidé de son avenir. « Pour le théâtre, j’ai dessiné un canapé en forme de vague. Cela m’a amené à rencontrer des industriels », se souvient-il. De fil en aiguille, avec Claire, ils se spécialisent dans l’aménagement de résidences de vacances et créent la Compagnie de loisirs et communication (CLC) en 1994 en Charente-Maritime.

Lisez en toute tranquilité nos contenus

Abonnez-vous sans engagement en 3 clics.
Partenaire : Inovis asset management