L’image et le numérique, facteurs de croissance

Publié le 26 février 2015 | Actualité / en Poitou-Charentes / Une

numérique poitou-charentes

La Région Poitou-Charentes lance la création d’un pôle de compétitivité image, design et numérique à Angoulême dont l’objectif est de fédérer les entreprises de ces secteurs et les encourager à innover.

« L’image et le numérique font partie des points forts de la Région Poitou-Charentes et nous sommes même en avance dans certains domaine, souligne Jean-François Macaire , président de la Région. La création d’un pôle de compétitivité image, design et numérique à Angoulême va nous permettre de fédérer les entreprises de ces secteurs et d’apporter une meilleure vision régionale. » Avec un budget de 10 millions d’euros sur 5 ans, ce pôle a pour vocation de favoriser l’innovation, la compétitivité des entreprises de l’image, du design et du numérique afin d’accroître l’attractivité de la Région dans ce domaine. « Au départ, nous n’étions pas en phase avec le Pôle Magelis. Désormais, nous avançons sur une nouvelle stratégie plus ciblée sur le développement économique. »

Quid du SPN ?
Alors que la Région a voté le 20 février un soutien sur trois ans au réseau SPN afin qu’il développe ses projets, la question de son avenir après cette période reste légitime. « Le SPN est l’une des clés du pôle de compétitivité. Il regroupe 130 adhérents, il est un maillon fort de la future structure. Ils ont de nombreux projets — labellisation French Tech, mission en Chine, innovation — tous en lien avec les thématiques de développement du pôle de compétitivité, ainsi pour l’aider nous avons voté une subvention pluri-annuelle de 208 000 €. Notre volonté est d’être un accélérateur de compétences pour monter en puissance. En fédérant les entreprises de l’image, du design et du numérique, nous pourrons aussi décrocher des marchés bien plus importants. Nous devons penser grand territoire. » Delphine Lechat, présidente du SPN, se réjouit de cette annonce. « Nous sommes à leur service et le pôle nous aidera à construire des passerelles plus facilement. »
Lydia De Abreu

Partenaire : Inovis asset management