Maison Clochard : « J’ai créé en campagne pour faire vivre ce territoire »

Publié le 18 juin 2018 | Entreprises

maison clochard

Voilà un an et demi qu’Alexandre Clochard s’est reconverti dans la fabrication artisanales de terrines de viande et de confiserie au chocolat. Il a installé son activité à Sanxay.

A la frontière de la Vienne et des Deux-Sèvres, Alexandre Clochard a installé son atelier de confiserie, aux Maisons Neuves à Sanxay, ainsi que son bureau et un espace de stockage. Pour la fabrication de ses terrines, il loue un laboratoire aux normes sur Ménigoute. « La location est pour moi le moyen d’avoir accès à un matériel aux normes, sans faire un investissement initial important. » Le trentenaire s’est lancé il y a un an et demi. « J’ai créé ici, en campagne pour faire vivre ce territoire. Si un jour j’ouvre une petite boutique, je veux faire venir ici mes clients pour qu’ils découvrent cet environnement. » Dans ses projets, il souhaite réhabiliter la grange qui jouxte sa maison. « C’est aussi le moyen de pérenniser ce bâti. »

Fabrication artisanale

Et un mot revient : circuits-courts. Avec un père éleveur de chèvre, Alexandre Clochard passe par différents lycées agricoles. A Venours, il suit l’option transformation de produits fermiers. Finalement, il deviendra commercial pendant 10 ans. « Je faisais des terrines de viandes pour moi, pour les amis. Je m’étais lassé de mon ancien travail, alors je me suis lancé. » Ce projet trottait depuis un moment dans sa tête, il crée Maison Clochard. Pendant deux ans, il travaille sur les recettes, le montage des dossiers, trouve les bons produits, les bons producteurs.

Il s’inspire de la cuisine de ses grands-mères. En incorporant ses approvisionnements et ses envies, il élabore huit recettes de terrines, puis cinq confiseries. « Pour mes terrines, je me suis demandé ce que les autres n’avaient pas, qu’est-ce qui existait à proximité de chez moi. La bière s’est ainsi imposée. » Il utilise notamment une bière fumée. « Avec elle, le développement des saveurs est différent. » Alexandre Clochard démarre son activité en octobre 2016 par la fabrication de terrines de viande de porc et de volailles. Il fabrique tout au long de l’année, de façon artisanale. « Je travaille avec des producteurs et des maraîchers qui sont dans un périmètre de 30 km autour de chez moi. Le plus loin, ce doit être pour la bière, La Chamoise qui vient de Bessines. » Même le conditionnement, les emballages et les flyers viennent de Fontaine-le-Comte. « L’idée était de m’approvisionner en local. Cela a un coût supplémentaire, mais la qualité et la réactivité sont là. »

Huit mois plus tard, il se lance également dans la confiserie avec l’élaboration de noisettes et amandes enrobées de chocolat. « J’aime confronter, jongler avec ces deux terrains de jeux très différents. J’aime créer des nouveautés. »

Deux terrines changent en fonction des saisons (notamment une terrine d’automne aux girolles). Pour ces prochaines recettes, Alexandre Clochard réfléchit à une terrine de légumes. « Je fais avant tout des recettes qui me plaisent. C’est chouette de pouvoir ce que j’aime. » Sa production se retrouve dans les épiceries fines, les magasins de produits régionaux (dont celui du Center Parcs), les bars et caves à bières, certains restaurants, ainsi que quelques grandes surfaces en Poitou et en Charentes. La Maison Clochard arbore la marque Poitou. « Cela m’apporte de la visibilité. Il y a une belle dynamique entre producteurs. Cela ramène le public à un territoire tangible. »

M. W.

Plus : page Facebook de la Maison Clochard.

Partenaire : Inovis asset management