Connect with us

Marquer sa différence par la qualité

plateau fromages

Actualité

Marquer sa différence par la qualité

La Région Nouvelle-Aquitaine compte 295 signes et produits de qualité.

La Région Nouvelle-Aquitaine compte 295 signes et produits de qualité. Parmi eux, l’IGP Agneau du Poitou-Charentes et le Diamandin Label Rouge rassemble 800 éleveurs. En 2019, 135  000  agneaux ont été commercialisés sous ses deux labels, ce qui en fait la première filière ovine française sous signes officiels de qualité. « Le nombre d’agneaux vendus sous marque est en croissance malgré une consommation de viande ovine en baisse, indique Patrick Soury, président du GIE Ovin du Centre Ouest. Les signes officiels de qualité sont recherchés par le consommateur, cela rassure sur le mode d’élevage, sur l’exigence mise en œuvre par la filière pour assurer un produit de qualité. Du coup, les points de vente cherchent aussi cette qualité et s’engagent dans cette démarche de promotion. »

La race parthenaise cherche aussi à tirer son épingle du jeu. Elle compte aujourd’hui 48  000  vaches, dont 21 400 en Nouvelle-Aquitaine, réparties dans 1 630 élevages dont 530 en région. Depuis 2006, la race est doté d’un Label Rouge avec un cahier des charges strict. L’AOP Beurre Charentes-Poitou n’était pas loin non plus. L’association regroupe 3  500 exploitations laitières qui transforment leur lait dans six laiteries de proximité et commercialise ce beurre sous 8 marques (dont Pamplie, Echiré, Sèvre et Belle, Surgères …).

La route des fromages de chèvre avait également un stand de de dégustation et de vente dans le hall 1 du salon international de l’agriculture à Paris. Une douzaine d’artisans et d’éleveurs-producteurs se reliaient pour faire découvrir leurs fromages et parmi eux notamment le Mothais sur feuille, le chabichou ou encore le chèvre-boîte. C’était aussi l’occasion pour Philippe Massé, du Gaec de la Ferme du Mel’Elie, au lieu-dit de la Roche Elie à Messé, dans les Deux-Sèvres de venir défendre les couleurs de la chèvre poitevine.

Retrouvez la suite de l’article dans le n°9 du 28 février 2020.

Continue Reading
Advertisement
Vous aimerez aussi

Plus dans Actualité

En haut