Connect with us

Michaël Ferrec, prendre confiance en soi

cjd ferrec

Actualité

Michaël Ferrec, prendre confiance en soi

Accompagner et faire progresser le dirigeant dans ses compétences et son métier, voilà le rôle du Centre des jeunes dirigeants. En création d’entreprise, Michaël Ferrec est le président de la section Poitiers-Châtellerault.

cjd ferrec

Accompagner et faire progresser le dirigeant dans ses compétences et son métier, voilà le rôle du Centre des jeunes dirigeants. En création d’entreprise, Michaël Ferrec est le président de la section Poitiers-Châtellerault.

Le Centre des jeunes dirigeants est la plus ancienne association patronale en France. L’antenne départementale Poitiers-Châtellerault est présidée par Michaël Ferrec depuis juillet 2017. Il y est entré en 2012 sur les conseils d’un ami et s’est tout de suite investi dans ce club d’entreprises dont il rejoint les valeurs. « Le CJD est là pour accompagner les dirigeants à apprendre leur métier, à endosser leur rôle, à progresser. C’est aussi mettre l’économie au service de l’Homme, donner du sens à l’activité. »

Le Montmorillonnais a commencé par des études à l’école d’architecture de Marseille. Il a continué avec une école de design industriel. « Mon domaine était plus celui du graphisme, de l’ergonomie des logiciels. Je cherchais ma voie. »

Il rencontre alors Arnaud Bour, avec lequel il fonde en 1998, Einden Studio. La société châtelleraudaise a notamment conçu et développé un logiciel de photothèque en ligne pour optimiser et fluidifier la gestion quotidienne des documents multimédias (images, vidéos, pdf …). Pendant 19 ans, il participera au développement de l’entreprise. A ce titre, il sera président pendant deux ans du SPN, le réseau des professionnels du numérique.

Un nouveau challenge

Aujourd’hui, il travaille sur un nouveau projet de création d’entreprise. « Je travaille à une solution pour la sauvegarde informatique des données de l’entreprise sans passer par un data center. Cette centralisation via le cloud est très énergivore. Avec son développement continu, l’industrie informatique nécessite de plus en plus d’énergie pour fonctionner. Selon les estimations, en 2037, nous ne serons plus capables de couvrir ces besoins. Derrière, il y a aussi des enjeux de gouvernance et d’appartenance des données. La réflexion est donc au développement d’un service confidentiel, non-énergivore et sûr. » Le CJD lui permet ainsi de prendre du recul sur le pilotage de son projet, de l’accompagner. « Il y a des questions sur les ressources financières, mais aussi humaines, l’enjeu est par exemple de savoir comment fédérer une équipe autour d’un projet, de s’interroger sur les valeurs portées par celui-ci. En créant sa société, le dirigeant rencontre pas mal de difficultés, il faut au minimum que ça ait du sens pour lui. »

Côté loisirs, Michaël Ferrec participe également à la Ludi de Poitiers. « Le théâtre d’improvisation est aussi un bon exercice en tant que dirigeant. L’improvisation c’est l’art de décider face à l’incertitude. C’est aussi travailler la prise de parole en public et la confiance en soi. »

M. W.

Continue Reading

Plus dans Actualité

En haut