Michaël Gouin : « Faire éclore les idées »

Publié le 23 septembre 2016 | Actualité / Ecoscope

gouin

Portrait de Michaël Gouin, dirigeant de Good Morning Planet et vice-président du SPN pour la Charente-Maritime.

Carrière. Quelle est votre plus belle réussite professionnelle ?

Michaël Gouin / Avoir obtenu les félicitations de Google et Amazon lors du CES 2016 pour notre guide de voyage nouvelle génération Good Morning Planet.

Conseil. Quel conseil donneriez-vous à un jeune entrepreneur ?

M. G. / Ne jamais hésiter à se lancer de vrais challenges professionnels. Il faut même parfois échouer pour avancer. Mais le plus important est de toujours rester motivé et d’aller jusqu’au bout du raisonnable. Coté entreprenariat, une excellente idée ne vaut rien si elle n’est pas en permanence remise en question. Ne jamais hésiter à pivoter ! La plupart du temps, un excellent entrepreneur n’est pas celui qui a la bonne idée, mais celui-ci qui sait la faire évoluer en s’entourant, en la modulant et en la bichonnant jusqu’à son éclosion gagnante sur les marchés.

Motivation. Qu’est-ce qui vous motive dans votre travail ?

M. G. / Créer. Mener un projet à son terme, partir d’une simple idée et la voir mûrir, grandir et la façonner pour devenir un générateur de business.

Avenir. Quels sont les projets à venir ?

M. G. / Après goodmorningplanet.com, moshimoshi.paris, nous avons lancé un nouveau produit sur notre verticale tourisme, goodmorning.city, le premier comparateur au monde d’activités touristique sur mobile. L’enjeu est de taille avec des budgets serrés et une surenchère des acteurs américains sur ce marché, un vrai défi !

Mots croisés. Pouvez-vous nous donner trois mots pour vous définir ?

M. G. / Obstiné, dynamique et malin.

Propos recueillis par Olivier Guérin

Bio express

Diplômé de l’Institut Polytechnique des Sciences Avancées de Paris, Michael Gouin commence sa carrière sur la cote Est chinoise, dans à Qingdao. Il y ouvre un centre de développement digital pour une clientèle chinoise et internationale qu’il pilotera plusieurs années.

2010 Fort de son expérience Chinoise, il part en Inde rejoindre l’équipe de l’agence KRDS où il prend un poste de direction. Tout d’abord directeur de projet, il est rapidement nommé directeur de business unit au sein de laquelle il accompagne de nombreuses marques française dont Dior, Louis Vuitton, Danone, Peugeot et l’Oréal sur leurs opérations digitales, notamment sur les réseaux sociaux et est garant de plusieurs millions d’euros de budget.

2012 Après l’Inde et la Chine, il décide de revenir en France pour créer, avec 3 autres associés, le guide de voyage digital Good Morning Planet, qu’il co-pilote depuis cette date. Primé à de nombreuses occasions, il est présenté au public lors du CES de Las Vegas en janvier 2016, porté par la FrenchTech.

2015 Il prend la vice-présidence du cluster numérique régional, le SPN.

2016 Il co-fonde Moshi moshi paris, agence de conseil en communication digitale, spécialisée dans la creative & performance technology.

Partenaire : Inovis asset management