Michel Gouzon écrit un nouveau chapitre d’Indiscrète

Publié le 12 février 2019 | Actualité / en Poitou-Charentes / Entreprises / Une

indiscrète

Il s’attribue désormais, le titre de PDG bénévole, depuis le 15 janvier Michel Gouzon est le repreneur de l’entreprise Indiscrète à Chauvigny. Avec une enveloppe de 580 000 euros, il compte redresser et projeter la société vers de nouveaux horizons, « mais avant d’atteindre les Caraïbes, nous devons affronter quelques vagues ».

Béatrice Mongella et Christelle Bois, les créatrices d’Indiscrète ont désormais un guide et il se nomme Michel Gouzon. Originaire d’Exideuil cet homme d’affaires de 72 ans, vibre à l’émotion, son carburant c’est l’authenticité et il l’a retrouvée auprès des petites mains d’Indiscrète.

Après 28 ans, comme cadre à la Générale des eaux, il a créé en famille une agence d’événementiel spécialisée dans le sport haut de gamme ainsi que deux agences de communication. « Avec mon épouse et mon fils, nous aimions beaucoup voyager et les sports, nous avons su allier tous nos plaisirs. » Alors qu’ils s’épanouissaient sur le plan professionnel comme personnel, madame Gouzon est emportée par la maladie. Il se raccroche à la vie et poursuit ses aventures avec son fils Alain, mais le destin en a décidé autrement et le sépare éternellement de son fils adoré.

Coup de cœur pour les petites mains d’Indiscrète

Alors qu’il regardait la télévision, il découvre le drame qu’ont subi les petites mains d’Indiscrète, fabricant de lingerie pour femmes à Chauvigny. Emu, il se dit que son patrimoine financier pourrait servir à la bonne cause. « J’ai fait une première proposition de continuation auprès du liquidateur le 7  septembre mais, ni mon avocat, ni moi-même n’avons eu de retour. Connaissant l’urgence de la situation, j’ai eu le culot d’aller voir directement les fondatrices Christelle Bois, Béatrice Mongella et toutes ces femmes qui travaillent avec une conviction sans failles, elles sont toutes remarquables. J’ai eu un véritable coup de cœur. Elles ont un savoir-faire unique, une qualité de travail qui valorise le made in France. Elles m’ont donné envie de me battre à leurs côtés. » C’est ainsi que les dirigeantes ont déposé le 30 octobre leur dossier de poursuite d’activité, grâce à l’apport de 350 000 €de Michel Gouzon.

La fin d’une saga tragique

L’épisode avait commencé sous un ciel obscur en juillet avec l’annonce du redressement judiciaire. Le mois suivant, il devenait lugubre avec le décès brutal de l’un des co-dirigeants, Didier Degrand.

Décontenancées, mais pas fatalistes, Béatrice Mongella et Christelle Bois ont maintenu un cap grâce à différentes formes de soutien, journalistes, amis, entrepreneurs solidaires, amis des réseaux sociaux  …, elles ont gardé la tête hors de l’eau pour maintenir l’activité des 22  salariés en poste puis 28  aujourd’hui. Un élan de solidarité est né, leur apportant force et confiance, jusqu’à la rencontre avec Michel Gouzon.

Le 15 janvier, le tribunal de commerce a donné raison au plan de continuation proposé par les deux créatrices et Michel Gouzon qui apporte 580 000  € pour redémarrer.

indiscrète

Nouvelle ligne de conduite

« Maintenant, nous allons avancer marche par marche pour progresser », insiste le PDG bénévole, Michel Gouzon. Dès le lendemain de l’annonce, il a réuni les deux co-dirigeantes et l’ensemble du personnel afin de présenter la ligne de conduite à suivre dans les prochains mois. « Etant donné notre situation financière fragile, nous devons être vigilants et avancer doucement, mais sûrement. Nous ne pouvons pas arriver aux Caraïbes sans rencontrer quelques vagues. Encore plus qu’avant, chacun doit se serrer les coudes et se mettre encore plus au travail. » Parmi les différents projets de développement, le PDG bénévole souhaite revoir les méthodes de distribution, renforcer et digitaliser les Demoiselles Indiscrète les plus performantes — elles sont 90 aujourd’hui sur tout le territoire national —, créer une boutique showroom au sein de l’entreprise et réorganiser l’espace. Béatrice Mongella se penche activement sur la création d’un nouveau site d’e-commerce plus efficace. Christelle Bois dessine déjà les premiers modèles masculins. « Nous avons déjà fait quelques tests. La marque Indiscrète pour lui sortira en juin prochain. » Des projets en cours, une motivation sans failles, l’avenir d’Indiscrète semble plus salutaire. « A nous d’exploiter notre savoir-faire français, c’est un diamant à polir qu’on aura plaisir à exporter. » 

Lydia De Abreu

Site : www.lingerie-indiscrete.com.

Partenaire : Inovis asset management