Nicolas & Esthel Roos, a complementary couple

Publié le 14 juin 2018 | Actualité / Portrait / Une

Payant

roos

Do you speak English ? Yes ? No ? Don’t worry, Nicolas et Esthel Roos ont sûrement une solution pour vous ! Complice dans la vie de tous les jours et complémentaire au travail, le couple Roos est heureux de souffler les 10 premières bougies du petit centre de formation d’anglais de Poitiers devenu grand et rayonnant jusqu’à Bordeaux.

Leur désir était de travailler ensemble. Lui, était militaire dans l’infanterie marine ; elle, mère au foyer élevant 4  enfants. « Les postes les plus intéressants se faisaient rares et j’étais de moins en moins en adéquation avec le pourquoi de l’engagement », se rappelle Nicolas Roos. Profitant de la loi de dégagement des cadres, il pouvait bénéficier d’une aide pour la création ou reprise d’entreprise. Une idée qui a fait rapidement son chemin. « Il était évident qu’en sortant d’un milieu très hiérarchisé, je ne me voyais pas être salarié. La création, nous semblait trop compliquée, nous avions 4  enfants à nourrir, nous avons opté pour une reprise. » Après de multiples recherches, ils tombent sur une annonce coup de cœur et se disent que c’est leur projet. « Etant issu de l’armée, la seule compétence que je pouvais mettre en avant était la formation, idem pour Esthel qui avait envie d’enseigner l’esthétique, le Wall Street English correspondait à nos compétences, nous pouvions attaquer l’activité de suite et la développer. » « Ce fut comme un coup de cœur, ajoute Esthel Roos. Nous avons aimé le concept et son potentiel. » La négociation se fait rapidement, la passation en une semaine et en 2008 les voilà tous les deux à la tête d’un centre de formation d’anglais employant cinq personnes à Poitiers et Châtellerault.

Lisez en toute tranquilité nos contenus

Abonnez-vous sans engagement en 3 clics.
Partenaire : Inovis asset management