Connect with us

Objectif plein emploi pour le Châtelleraudais

châtelleraudais

Actualité

Objectif plein emploi pour le Châtelleraudais

Les communes de Cenon-sur-Vienne, Colombiers, Naintré, Scorbé-Clairvaux et Thuré ont lancé leur projet pour intégrer l’expérimentation nationale “Territoire zéro chômeur de longue durée”. Elles viennent de créer l’association qui portera le dossier : Tope 5, Territoire objectif plein emploi du Châtelleraudais.

châtelleraudais

Les communes de Cenon-sur-Vienne, Colombiers, Naintré, Scorbé-Clairvaux et Thuré ont lancé leur projet pour intégrer l’expérimentation nationale “Territoire zéro chômeur de longue durée”. Elles viennent de créer l’association qui portera le dossier : Tope 5, Territoire objectif plein emploi des 5 du Châtelleraudais.

En février 2016, une première loi est promulguée définissant les contours de l’expérimentation “Territoire zéro chômeur de longue durée”. Dix territoires sont retenus par le Ministère du travail, dont Mauléon, dans les Deux-Sèvres, pour une durée de cinq ans. Avant même la fin du dispositif, les premiers retours sont positifs. Une deuxième loi est donc envisagée pour le courant 2019, avec une cinquantaine de place à pourvoir. Tope 5 compte bien candidater.

Les cinq communes viennent officiellement d’entrer dans la démarche, avec une première réunion publique le 7 février dernier. « Nous travaillons depuis deux ans au projet, précise Bruno Sulli, conseiller municipal à Naintré. Un portage politique était nécessaire pour démarrer et présenter le dossier. Il y a ensuite un effet de levier pour agréger les acteurs locaux et toutes les forces vives du territoire. C’est un travail de longue haleine. C’est une aventure humaine dans laquelle il y aura des demandeurs, mais aussi des habitants, les élus, des institutionnels … »

Le principe est la collecte des allocations des demandeurs d’emploi depuis plus d’un an, par le Fonds d’expérimentation territoriale contre le chômage de longue durée. Chaque fois qu’il y a une création d’emploi, le fonds reverse alors 18  000 euros à l’entreprise. Cette somme ne suffisant pas à financer un poste, l’entreprise doit par son activité générer un chiffre d’affaires suffisant. « C’est un projet ascendant. Les demandeurs d’emploi ont une compétence. Sur le territoire des gisements d’emplois non pourvus existent, mais l’adéquation ne se fait pas. Nous demandons d’investir autrement ces dépenses sociales. »

18 mois de réflexion

Aujourd’hui, les élus des cinq communes se sont approprié le projet. Le portage administratif et de compétences est réalisé par l’Ecole de la deuxième chance Vienne et Deux-Sèvres, via son site de Châtellerault. Une cheffe de projet, Delphine Plaud, a été recrutée en décembre pour installer la démarche. L’association qui portera le dossier, Tope 5 vient d’être créée et le conseil d’administration élu. « La première phase est d’informer les demandeurs d’emplois, d’aller chercher les plus éloignés », indique Delphine Plaud. Sur 14  000  habitants, le territoire compte environ 500 chômeurs de longue durée. Tope 5 espère en toucher plus d’une centaine. Il s’agit de les rencontrer pour identifier les compétences disponibles et créer des groupes de travail pour arriver jusqu’à la création de l’activité. La deuxième étape est celle de la recherche d’emplois supplémentaires. « Ce sont des travaux et des services qui ne sont pas pourvus actuellement, mais dont le territoire a besoin. » Ces emplois supplémentaires ne rentrent pas en concurrence avec des activités déjà existantes. « De là, nous devrons faire matcher les deux. » Viendra ensuite le temps de la création de l’entreprise à but d’emploi (recherche de locaux, de matériel, de trésorerie, recrutement d’un directeur …). « L’objectif de l’entreprise est de créer du travail pour ceux qui en ont besoin. » Tout ce processus doit s’étaler sur 18 mois. « C’est une démarche qui nécessite beaucoup de pédagogie sur le montage du projet et avec les demandeurs, souligne Bruno Sulli. Ce n’est pas eux qui s’adapte à l’offre, mais l’offre qui s’adapte à eux. »

M. W.

Prochaines réunions : lundi 18 mars à Thuré à 10h – mardi 19 mars à Cenon-sur-Vienne à 10h et à Scorbé-Clairvaux à 14h – jeudi 21 mars à Naintré à 10h et à Colombiers à 14h.

Continue Reading
Advertisement
Vous aimerez aussi

Plus dans Actualité

En haut