Connect with us

Ouat Entertainement, reine des jeux d’objets cachés

Actualité

Ouat Entertainement, reine des jeux d’objets cachés

Il y a 15 ans naissait Ouat Entertainement et depuis ses débuts, la société, spécialiste des jeux vidéos, a vécu de nombreuses transformations.

ouat angoulême charente jeu vidéo entreprise

Il y a 15 ans naissait Ouat Entertainement et depuis ses débuts, la société, spécialiste des jeux vidéos, a vécu de nombreuses transformations.

Si elle a commencé en développant des jeux sur consoles (DS, WII, Playstation), elle a pris le virage de la dématérialisation complète avec les jeux en ligne sur tablette et mobile. « Nous objectif aujourd’hui est de capter un joueur sur Facebook et de l’emmener ensuite à télécharger l’application sur son mobile. Attirer pour mieux suivre, c’est le fonctionnement de nombreux jeux aujourd’hui, dont un des plus connus : Candy Crush », explique Frédérique Doumic, la dirigeante. Si auparavant, la société pouvait travailler sur plusieurs jeux et notamment Totally Spies, Azur et Asmar ou encore les Incollables, aujourd’hui, les studios sont en général hyper-spécialisés sur un type de jeu et développe un seul jeu.

Une équipe, un jeu

En ce moment, l’entreprise se concentre sur son dernier né : Voyage to Fantasy. Incarnant un aventurier, pour chaque monde, le joueur doit retrouver les objets cachés dans les différents tableaux. Chacun joue à son rythme, mais peu s’échanger des ressources pour disposer de plus de temps, d’un indice sur la localisation d’un objet … Plus de 700 personnes se connectent au jeu chaque minute. Pour un total de plus de 60 000 joueurs par jour. Et même si les France est la première nationalité représentée, le jeu progresse aux Etats-Unis, en Allemagne ou encore au Canada.

Et dans une petite structure telle que Ouat Entertainement, les différents services se côtoient sur le même open space. Retouche d’images, animation, réglages techniques … si le moindre problème survient l’équipe réagit directement et rapidement.

 

Retrouvez la suite de cet article dans votre hebdomadaire régional d’informations économiques Info-éco n°28 du 11 juillet 2014.

Continue Reading
Advertisement
Vous aimerez aussi
Commenter

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Plus dans Actualité

En haut