Panga crée la carte d’identité des bâtiments

Publié le 9 octobre 2017 | Entreprises

panga

La start-up rochelaise Panga propose une architecture de communication unifiée pour la gestion des bâtiments et des villes, pour sensibiliser les habitants aux économies d’énergie.

En un coup d’œil chacun pourrait bénéficier de services pratiques comme connaître la météo du jour, regarder les horaires des transports en commun, se faire prêter un outil par un voisin … et connaître sa consommation énergétique et celle de son bâtiment. Il suffirait pour cela d’adopter la solution que propose la start-up rochelaise Panga, qui a imaginé une architecture de communication unifiée pour la gestion des bâtiments et des villes. Une solution capable de créer une carte d’identité vivante d’un immeuble pour favoriser le lien social, l’économie collaborative et sensibiliser aux économies d’énergie.

L’usager au centre

« Il faut partir de l’usager. La technologie ne fonctionne que si l’usager est impliqué, pose d’emblée Patrick Simon, qui a créé Panga en 2015 avec Jean-Jacques Oerlemans. Pour cela, il faut lui apporter l’information directement à domicile à travers un terminal en temps réel (sans accès internet ou code à saisir) appuyés sur des capteurs (de consommation, détecteur de présence, température ambiante du domicile et du bâtiment) pour qu’il mesure l’impact d’une lumière laissée allumée par exemple. Et pour les inciter à venir le consulter — parce que peu de monde vérifie régulièrement sa consommation — il faut fournir d’autres services comme la météo, la possibilité de réserver une salle de réunion et même un réseau d’entraide entre voisins pour du covoiturage, du prêt d’outils ou un service. L’idée est de responsabiliser individuellement et collectivement les usagers dans la gestion de leur consommation énergétique tout en améliorant leur bien être. Cela peut aussi être orienté vers les autres acteurs de l’éco-système du bâtiment, le syndic, le bailleur social, le réparateur d’ascenseur. Ce système est ouvert, on peut y ajouter des applications. Bientôt nous proposerons aussi une intelligence artificielle capable de détecter si l’usager est absent pour adapter le chauffage, la consommation électrique, assurer la sécurité du bien … »

Autodidacte

Patrick Simon ne manque pas d’idées et encore moins de courage, sa carrière en atteste. A 56  ans, cet autodidacte a commencé comme technicien de maintenance en réseau et informatique puis constructeur informatique avant de se mettre à son compte comme consultant en système d’information et réseaux informatiques en 1998. Il était également instructeur et auteur de supports de cours. Il a tout fait en même temps. Puis en 2013 « j’en ai eu marre, je suis rentré au pays », en Charente-Maritime. Mais pas en retraite. Il s’intéressait depuis longtemps au bâtiment quand il remarque que dans la gestion de bâtiment, « il n’y a pas grand chose ». Cela a donné Panga.

O. G.

Partenaire : Inovis asset management