Connect with us

Papeterie du Poitou, leader français du papier cadeau

Entreprises

Papeterie du Poitou, leader français du papier cadeau

Le leader français du papier cadeau investit 1,1 M€ cette année pour se renouveler, se diversifier, se moderniser et augmenter ses capacités de production.

Papeterie

Le leader français du papier cadeau investit 1,1 M€ cette année pour se renouveler, se diversifier, se moderniser et augmenter ses capacités de production.

A l’entrée de Beaumont, personne ne peut les louper. Les bâtiments Papeterie du Poitou s’étendent sur 18 000 m2, un tiers étant consacré à la fabrication et deux tiers au stockage. L’entreprise imprime des papiers cadeaux, fabrique des pochettes cadeaux et des sacs en papier. La société a été fondée dans les années 1940 par M. Percheron. Assez vite, elle évolue vers la personnalisation de papier pour les bouchers. Quand son fils lui succède dans les années 1970, il oriente la fabrication sur le papier cadeau. En 2003, la famille cède ses parts à la holding Beaumont Group. En 2007, suite à des désaccords entre actionnaires, l’entreprise est placée en procédure de sauvegarde. En 2009, le plan de sauvegarde est validé. Ce sera une reprise à trois : Nicole Plumer, Raphaël Montois et Pascal Pellegrin. « Nous sortirons du plan de sauvegarde seulement en septembre de cette année, explique Pascal Pellegrin. Année après année, nous avons réussi à reconstituer notre trésorerie, nos stocks. Nous avons travaillé sur l’organisation, la polyvalence du personnel. Aujourd’hui, nous pouvons passer aux investissements et renouveler, moderniser le parc machines. Ces acquisitions vont nous permettre de nous diversifier, de maintenir nos coûts ou encore d’augmenter notre capacité de production. En remplaçant des machines vieillissantes, cela apporte aussi plus de flexibilité. » Cette année, le groupe va investir 1,1 M€. Ainsi, la Papeterie a acquis une machine à fabriquer des sacs en poignée ficelle. « Auparavant, nous sous-traitions cette activité en Italie. Quand le volume d’activité a été suffisant, nous avons choisi de réintégrer le processus. » Le marché a du potentiel. « Aujourd’hui, nous faisons partie des 5 entreprises françaises à posséder cette machine. Cela entraîne aussi des  projets. En 2017, nous devrions lancer un nouveau concept d’emballage. La fin des sacs plastique est aussi une aubaine pour nous. »

Learder français

« C’est grâce à la diversité de nos produits que nous sommes les leaders sur le marché français et dans l’un des premiers au niveau européen. » L’entreprise réalise 18 % de son chiffre d’affaires à l’export, dont 80 % est réalisé en Europe. La très grande majorité des petits rouleaux disposés devant les caisses des grands magasins français sont imprimés à Beaumont. L’entreprise réalise aussi les bobines mises à disposition pour emballer ses achats, les sachets pour un livre, un DVD ou encore des sacs en poignée ficelle. La société propose plus de 350 modèles de papier et environ 4 000 références. « Nous suivons les tendances par rapport au dessin. Nous les achetons à des studios ou à des freelances. Un tiers du catalogue est renouvelé chaque année, mais il y a des motifs intemporels. » Leurs clients sont des revendeurs, la grande distribution et de plus en plus de franchisés (Cultura, Maison du monde, Kiabi, Toys’R Us …). « Nous cherchons à augmenter nos clients dans ce type d’enseignes, car ils ont des besoins tout au long de l’année. Nous connaissons une saisonnalité très forte. Notre chiffre d’affaires est multiplié par 10 entre le mois le plus bas et le plus haut. La plus grosse période reste la fin d’année, surtout à partir de septembre. Nos stocks sont alors notre force. Cela nous permet de livrer très rapidement. »

Mathilde Wojylac

rouleaux

More in Entreprises

En haut