Patrimoine : sollicitez votre conseiller !

Publié le 19 juin 2018 | Actualité / en Poitou-Charentes

caduc

Alors que c’est la période des déclarations fiscales, Info-éco s’est posé la question du patrimoine personnel … comment le préserver, le protéger, le faire fructifier ? Gestionnaire en patrimoine à l’UFF et responsable commercial d’une équipe de gestion en patrimoine, Nicolas Caduc a répondu à ces interrogations.

En terme de patrimoine tout le monde s’inquiète. Chaque situation est unique. Nicolas Caduc, responsable commercial d’une équipe de gestion en patrimoine à l’Union Financière de France (UFF), a tendance à prêcher pour sa paroisse. « Avant tout, il convient de faire un diagnostic auprès d’un conseiller », explique-t-il. Son entreprise en propose des gratuits, d’autres sont payants. Il faut se renseigner. « Ce diagnostic va permettre de déterminer votre situation en fonction de votre statut professionnel (chef entreprise, forme de société, travailleur indépendant, libéral, SA, SARL, SAS …), votre statut matrimonial (marié, célibataire, avec ou sans enfant …) ; cela change les angles d’attaque par rapport aux décisions à prendre. » Il faut que votre conseiller connaisse la composition de votre foyer et il vous proposera des solutions pour protéger, voire faire fructifier votre patrimoine.

Actuellement les taux des livrets sont au plus bas, tout comme l’inflation. L’épargne à privilégier serait donc l’assurance vie. « D’autant plus que c’est un bien insaisissable s’il arrive un pépin à votre entreprise. Et en ce moment, c’est le placement qui rapporte le plus. »

Pour chaque situation : un conseil

Car quand on possède son entreprise, selon ses statuts  il faut prendre conscience des risques que l’on prend. Jusqu’en 2015, la plupart des foyers optait pour la séparation des biens. Mais la loi Macron de 2015 permet de constituer une protection de la résidence principale, ce qui peut changer beaucoup de choses et offrir une garantie.

Le conseiller en patrimoine doit rester souvent au cœur de l’actualité, et suivre les derniers changements. « Il faut vraiment vérifier que la personne est habilitée, qualifiée. Après, c’est un métier complémentaire aux notaires et aux banquiers. Il prend en compte les risques de chaque situation et essaie de protéger au maximum. »

Pour bien gérer, protéger son patrimoine, Nicolas Caduc propose trois conseils. « Tout d’abord, il faut effectuer une photographie de son patrimoine à un instant T, réaliser un audit. » Et cela peut prendre plusieurs rendez-vous. « Ensuite, il faut bien réfléchir à l’objectif (placement pour la retraite, abattement fiscal, protection du conjoint, succession …). Quel est l’axe prioritaire d’intérêt ? » Quant à l’ultime point, « il faut toujours être à l’écoute de l’environnement économico-politico-monétaire »  — c’est-à-dire connaître si les taux d’intérêt sont bas, l’inflation — « et puis se tenir informé de la la loi fiscale de 2018, qui risque de changer la donne ».

Consulter un conseiller de gestion en patrimoine concerne vraiment tout le monde, « dès qu’on met en place un patrimoine personnel, dès que l’on se marie, qu’on a des enfants. On a le droit de consulter, de demander conseil à des experts », confie Nicolas Caduc (il gère tout un panel de patrimoines du basique jusqu’à des entreprises du CAC 40). Il est rassurant de se faire conseiller… surtout pour protéger son patrimoine et celui que l’on peut transmettre.

Julien Privat

Partenaire : Inovis asset management