Connect with us

Poitiers à l’heure du déconfinement

poitiers bus

Actualité

Poitiers à l’heure du déconfinement

Transports en commun, écoles, lieux publics, vélo, la mairie de Poitiers prépare la ville en vue du déconfinement.

Dans les bus de Vitalis, le port du masque sera obligatoire à partir du 11 mai. Une période de tolérance sera observée pendant la première semaine. Côté masque justement, la ville de Poitiers en envoie un lavable à chaque habitat. Il sera également possible d’en trouver dans les mairies annexes et les maisons de quartiers, ainsi que dans les agences Vitalis (celle du centre-ville sera rouverte). A partir du 18 mai, les personnes ne portant pas de masques dans le bus pourront être verbalisées. La vente de billets ne sera pas possible à l’intérieur des bus (reprise à partir du 18 mai). Le nombre total de voyageurs sera limité à 30 ou 40  personnes en fonction de la capacité du bus. « Nous serons attentifs et en capacité de mobiliser un bus rapidement si le premier est plein et doit encore prendre des voyageurs », indique Cédric Faivre, directeur de Vitalis. La première semaine, 87 % du réseau sera en fonctionnement avec une attention particulière sur les lignes 1 et 2. « Nous allons augmenter la fréquence et renforcer ces deux lignes à 150 % pour répondre aux exigences de sécurité. » Chaque nuit, les bus sont entièrement désinfectés et un point de nettoyage sera mis en place en ville pour procéder à une désinfection en cours de journée. 

Ouverture des écoles encadrée

Les écoles primaires et maternelles se préparent également à rouvrir pour accueillir les grandes sections, les CP et CM2. En plus de ces trois niveaux seront accueillis les enfants des personnels prioritaires (soignants, police, gendarmerie…), ainsi que ceux des enseignants et des animateurs des maisons de quartier.  Sur l’ensemble des écoles de Poitiers, c’est ainsi 2 300 écoliers qui pourraient être accueillis sur les 6 300 qu’elles accueillent habituellement. Les marquages au sol à l’entrée des écoles a commencé. Les classes sont réaménagées, le matériel est trié. « Les méthodes pédagogiques vont devoir évoluer, c’est sûr mais, le cahier des charges doit être respecté et si l’on parle de déconfinement, je ne pense pas que l’on puisse exclure l’école, indique le maire Alain Claeys. Notre mission est d’ouvrir nos locaux, il ne faut pas rajouter un nouvel élément à cette urgence sociale. » 

Les espaces publics modifiés

Dans les espaces publics, certains mobiliers seront retirés quand d’autres seront marqués ou barrés. Des distributeurs de gels hydroalcooliques seront également mis en place. Les entrées et sorties des parcs seront revues, des sens de circulations pour les piétons et les cyclistes seront mis en place. 

Concernant les marquage au sol, les services de la ville se tiennent à disposition des commerçants pour matérialiser les files d’attente sur la voie publique s’il le faut. 

La flotte de vélos en location va être augmentée et 200 chèques vélos supplémentaires seront mis en disposition (sur 600 au total). Certains aménagements pour vélos seront revus. Ainsi, les cyclistes pourront emprunter la chaussée du viaduc Léon Blum à partir du 11 mai. Pour la rentrée de septembre, un comité technique se réunira pour définir si la montée du Faubourg Saint-Cyprien sera réservé aux vélos. Les automobilistes passeraient alors par la Promenade des cours et le Fief. Un itinéraire sécurisé serait mis en place pour les cyclistes entre le Pont Neuf et la rue Pierre Levée par le boulevard  Coligny et le petit polygone, pour ainsi relier plus facilement le centre-ville au CHU ou au campus. Une réflexion est engagée pour permettre l’accès également à la pénétrante par la voie Malraux. 

Plus : poitiers.fr.

Plus dans Actualité

En haut