Poitiers se raconte en légendes

Publié le 6 avril 2018 | Loisirs et détente

poitiers soulard

Historienne et élue de la Vienne, Isabelle Soulard a repris sa plume pour raconter aux enfants les anecdotes de la ville, entre contes et légendes, Poitiers se découvre sous un autre regard.

Saviez-vous que Poitiers est surnommée la ville aux 100 clochers ? Qu’auparavant le tram y circulait ? Que le parc de Blossac accueillait des courses d’ânes et que la Reine Aliénor y a élevé ses deux garçons, Richard Cœur de Lion et Jean dit le « méchant prince Jean », un nom qui nous renvoie vers un certain Robin des Bois ?

Plus connue pour retracer le parcours des femmes du passé, Isabelle Soulard a accepté le challenge de sa fidèle maison d’édition Petit Geste qui lui a proposé de raconter Poitiers aux enfants. « Je connais bien l’histoire de la ville et l’idée de la familiariser pour les petits m’a beaucoup plu. Je me suis inspirée de mes ancêtres et de mes enfants pour les personnages qui animent le livre. A partir de cela, nous avons monté un ouvrage entre histoires, légendes et balades. »

Ludique et pédagogique

Tel un guide touristique, mais de manière ludique et instructive, « Je découvre Poitiers , raconté aux enfants » vous transporte dans le passé. Pépé Marcel et Mémé Titine, nous racontent la vie d’autrefois à Lemonum, la cité de l’Ormeau. Les Romains, les Wisigoths, les Arabes et même les Vikings arrivés en Drakkars ont tous souhaité envahir la ville, mais les futurs pictaviens étaient déjà d’irréductibles gaulois. Au XVIe siècle, des guerres de religion ont divisé la ville, le mur extérieur de la cathédrale garde encore les traces laissées par les boulets. Trois siècles plus tard, trop à l’étroit dans ses murailles, Poitiers les abat, mais détruit aussi les arènes romaines. En 1851, L’empereur Napoléon III et son épouse l’impératrice Eugénie débarque à Poitiers en train à vapeur, c’est une grande fête …

Légendes effrayantes

Entre histoires vraies et légendes parfois le doute plane encore. La Grand’goule, les fées des Roches ou encore Mélusine restent des personnages omniprésents : « Lorsque j’étais jeune, ma grand-mère me disait : attention ne sort pas le soir, la Grand’Goule n’est pas loin. Je sortais quand même, mais méfiante ! » Ville d’art et d’histoire, écrin idéal pour une vie de famille, Poitiers dévoile ses charmes à travers ce livre.

Lydia De Abreu

“Je découvre Poitiers, raconté aux enfants” par Isabelle Soulard et illustré par Véronique Hermouet chez Petit Geste, 9,90 euros.

Partenaire : Inovis asset management