Connect with us

Quand La Poste part à la conquête …

la poste

Actualité

Quand La Poste part à la conquête …

Face à un marché historique en baisse, moins 6 % par an dans le traitement du courrier depuis 2008, La Poste doit se réinventer et trouver d’autres axes de développement. Pour créer de nouveaux services, l’entreprise s’appuie sur son atout n°1 : ses facteurs.

la poste

Face à un marché historique en baisse, moins 6 % par an dans le traitement du courrier depuis 2008, La Poste doit se réinventer et trouver d’autres axes de développement. Pour créer de nouveaux services, l’entreprise s’appuie sur son atout n°1 : ses facteurs.

Depuis près de 10  ans maintenant, La Poste doit faire face à une baisse constante du nombre de courriers. Pour autant, elle continue d’assurer ce service 6 jours sur 7, par tous les temps et dans toutes les communes et hameaux de France. Pour faire face à cette diminution de son marché historique, l’entreprise a fait le pari de développer de nouvelles activités. « Et c’est un pari qui marche, relève Sandrine Krief, directrice de la branche Services-Courrier-Colis en Poitou-Charentes. Au niveau national, le groupe est sur une progression constante de son chiffre d’affaires lié à ces nouvelles activités : 6 millions d’euros en 2014, 20  M€ en 2015 et 43 M€ pour 2016. Nous visons les 200  M€ à l’horizon 2020. » Dans sa palette de services, La Poste propose déjà la veille de personnes isolées, la remise de commandes … « Aujourd’hui, nous renforçons cette offre de services. Par exemple, pour Artéé, l’agence régionale pour les travaux d’économies d’énergie, nos facteurs ont mené une opération d’identification des foyers susceptibles d’être intéressés par un diagnostic énergétique. 1 000 foyers ont été interrogés en Charente. 40  % se sont dit intéressés et 34 diagnostics ont été déclenchés, qui mèneront ensuite à des travaux. Le facteur joue ici pleinement son rôle de tiers de confiance. » Une opération similaire devrait être menée sur Châtellerault.

Le postier, tiers de confiance

Autre exemple, La Poste a accompagné la chambre de commerce et d’industrie des Deux-Sèvres pour les élections consulaires. Il y a eu une remise en main propre des enveloppes pour 63  % et retour des votes pour 16 %. « Cela renforce notre présence auprès des entreprises. » Le taux de participation aux élections consulaires de la CCI des Deux-Sèvres est ainsi le meilleur de France.

Dernier exemple, avec la chambre d’agriculture de la Vienne, une étude sur le recensement des attentes de la population sur la commercialisation de produits locaux en boucle courte a été menée. 2  500  personnes ont reçu le questionnaire, 600 ont répondu. « Notre action a eu un réel impact sur le taux de réponses et la représentativité de l’étude. »

Autre activité que La Poste développe : l’épreuve théorique générale du permis de conduire. L’entreprise a obtenu l’agrément pour faire passer le code aux candidats. Depuis juillet 2016, 12 sites ont été ouverts (9 collectifs et 3  individuels) sur les quatre départements de l’ex-Poitou-Charentes. Neuf autres devraient venir compléter la carte. « Nous avons mis l’accent sur la localisation, l’accessibilité et les horaires. Les délais sont vraiment raccourcis. Celui à proximité de la gare de Poitiers, dans le centre de tri est l’un des centres du Sud Ouest qui accueille le plus de candidats. » Des personnes assermentées vérifient l’identité des candidats. Chacun dispose ensuite d’une tablette où s’affichent les questions tirées au sort aléatoirement sur un panel de plus de 1  000  situations. « Nous avons formé 80 postiers pour le passage de cet examen et déjà 6 000 candidats sont passés dans nos locaux. »

Développer les colis

Autre piste travaillée par La Poste pour se développer, le marché des colis. « Avec l’apparition du e-commerce, c’est un secteur en progression et mutation, qui se réinvente constamment, qui est aussi très concurrencé. Pour nous démarquer, nous avons choisi de travailler sur la régularité de notre service et la qualité. » Depuis octobre 2015, il est ainsi possible d’expédier son colis directement depuis sa boîte-aux-lettres. Il suffit d’imprimer le reçu, de le coller et de déposer le paquet. « C’est une formule qui marche très bien. Nous avons eu plus de 21 000 prestations en 2016. ça facilite la vie des clients et du e-commerçant. C’est aussi le moyen de développer le marché du retour. » Et du côté du retrait du colis, chacun pourra désormais aussi utiliser la Pickup Station. Des consignes ont été installées en gare de Poitiers et de Niort et une prochaine à proximité de l’agence postale des Couronneries, à Poitiers. « Elles se situent dans des lieux de passage. Avec la livraison à domicile, le retrait en relais commerçants, c’est un point de plus pour retirer son colis. Cela simplifie encore la réception. » Courant 2017, deux nouveautés devraient s’ajouter. Avec le système Predict, un sms sera envoyé au destinataire avant la livraison. Ainsi, s’il le souhaite il pourra modifier le lieu ou le créneau horaire. Et avec le bouton connecté Domino, plus besoin d’imprimer un reçu pour signifier le dépôt d’un colis, il suffira d’appuyer dessus. Un objet qui pourra se gérer avec le Hub numérique, une application mobile permettant à l’utilisateur de centraliser tous ses objets et ses services connectés. « C’est aussi pour cela que nous aidons les start-ups, pour mieux valoriser leurs innovations et nous préparer à demain. »

M. W.

Continue Reading
Advertisement
Vous aimerez aussi

Plus dans Actualité

En haut