Première européenne : le bus en mer à hydrogène

Publié le 9 novembre 2017 | Actualité / en Poitou-Charentes

Payant

bus hydrogène

Un bus de mer propulsé à l’hydrogène transportant des passagers est expérimenté à La  Rochelle jusqu’en août 2018. Une première européenne en milieu marin.

L’expérimentation est lancée depuis le 26 octobre sous l’égide de la communauté d’agglomération de La  Rochelle, qui prête le bateau. Mais depuis le 6 novembre, celle-ci se fait en présence de passagers. Baptisé Yélo 2, ce projet prévoit, après une période de test jusqu’au 31 août prochain, le remplacement des batteries électriques embarquées par quatre réservoirs d’hydrogène cachés sous une banquette pour passagers. Ce dispositif, quatre fois plus léger que les batteries électriques — environ 200 kg contre 800  kg —, permettra de prolonger l’autonomie du bateau ou bien d’aller plus vite ou de transporter une dizaine de passagers de plus et porter ainsi sa capacité de 75 à 87 personnes, ou encore d’allonger le trajet.

Expérimenter et rassurer

En 1874 dans « L’île mystérieuse », Jules Verne annonçait que l’hydrogène serait un jour utilisée comme une énergie. 143 ans plus tard, Christophe Peysson lui a rendu hommage. Le directeur du développement d’IPO Michelin recherche et technique, constructeur de cette pile à combustible a, au passage, rappelé que le géant du pneu « travaille depuis les années à ce type de motorisation ».

Lisez en toute tranquilité nos contenus

Abonnez-vous sans engagement en 3 clics.
Partenaire : Inovis asset management