Les Premières : un incubateur pour porter les entrepreneures

Publié le 6 avril 2018 | Actualité / en Poitou-Charentes

premières

Les Premières Nouvelle-Aquitaine est le premier incubateur dédié aux entrepreneures et aux équipes mixtes innovantes sur l’ensemble de la région. Découverte du processus qu’elles mettent en avant pour favoriser l’entrepreneuriat chez les femmes.

Seulement 15% des femmes sont à la tête des entreprises. Ces chiffres remontent à 2015 : « Si aujourd’hui il y a moins de femmes parmi les chefs d’entreprise c’est parce que les femmes ont un certain nombre de freins : manque de confiance en soi, impression de ne pas être légitime, syndrome de l’imposteur. Elles sont aussi plus perfectionnistes et ont plus de mal à déléguer que les hommes », explique Christine Panteix. Cette dernière est directrice des Premières Nouvelle-Aquitaine, un incubateur dédié aux entrepreneures et équipes mixtes qui ont des idées innovantes.

Christine Panteix est directrice depuis l’ouverture du réseau en 2011 à Bordeaux. L’association est composée d’une équipe de quatre salariées, de cinq consultantes et d’un consultant qui intervient dans le domaine du numérique. Leurs missions sont claires. « Nous sommes là pour accompagner des femmes ou des équipes mixtes avec à leur tête une femme qui ont des projets innovants et potentiellement créateurs d’emploi. » Tous les ans, les premières soutiennent entre 20 et 25 nouvelles porteuses de projets.

Un accompagnement sur-mesure

Leur accompagnement se traduit ainsi. Les futures entrepreneures leur proposent des projets innovants. « Premières » les sélectionnent lors de sessions de formation de trois jours où sont testées et validées les idées. « L’entrepreneure doit pouvoir vivre de son projet », confie Christine Pantiex. Celles qui ont séduit passent ensuite en phase de montage et intègre l’incubateur : auprès de consultants les entrepreneures structurent leur projet. Elles réfléchissent au modèle économique et travaillent sur la posture entrepreneuriale. « À ce moment-là, on fait rencontrer des professionnels. On les met en action le plus rapidement possible », précise la directrice des Premières Nouvelle-Aquitaine. Il y a également des rendez-vous individuels pour conseiller, aiguiller ces créatrices d’entreprises. Au total, ces femmes ou équipes mixtes vont participer à une dizaine d’ateliers. Ces cheffes innovantes vont rester durant une période qui s’étale de six mois à un an au sein de cet incubateur. « Tout dépend de la maturité du projet. » À la fin de cette phase-là, les entrepreneures lancent leur start-up et pour ça elles passent devant un comité de validation. « Nous validons le fait que les porteuses de projet sont à même de porter leur projet créateur d’emplois. » Un mentorat est en plus mis en place avec des chefs d’entreprises pour poursuivre l’accompagnement jusqu’au bout.

Structurer ses idées

Claudia Calcina, fondatrice de la marque Klaoos, qui propose des parasols de plage ou maison, des ombrelles de poussettes, (tous éco-responsables), a bénéficié de l’accompagnement de l’incubateur des premières Nouvelle-Aquitaine. Cette Italienne a fait appel à ce dispositif après avoir réfléchi à son projet. « J’étais isolée, je me suis donc rapprochée de l’incubateur. J’y suis allée une fois par semaine et j’ai senti que le réseau m’apportait énormément de choses. J’ai pu tout de suite assister aux ateliers proposés sur des sujets variés (commercial, communication, organisation). Toutes ces choses m’ont aidé à structurer ma création d’entreprise Je dois à Premières un développement rapide », conclut-elle. Son idée a germé en octobre 2016. Elle a effectué sa première commercialisation à l’été 2017.

Sensibiliser en région

Les premières nouvelle-Aquitaine ont commencé sur la métropole bordelaise, mais multiplient désormais leurs actions sur l’ensemble de la région. « Nous voulons sensibiliser les femmes futures entrepreneures lors de conférences. on organise des sessions de formation de trois jours où on va valider leur tempérament d’entrepreneure. » Des sessions proposées déjà à Angoulême, Périgueux et bientôt Poitiers (voir encadré). Depuis six ans, l’incubateur les premières a permis la création de 69  entreprises. Il y a eu plus de 974 contacts de porteuses de projet pour 115  entrepreneures accompagnées.

J. P.

Plus d’informations sur le site : lespremieresna.com.

Partenaire : Inovis asset management