Connect with us

En quoi consiste la démarche de Germe ?

Actualité

En quoi consiste la démarche de Germe ?

Questions à … Antoine Lefevre, animateur pour Germe dans la Vienne . Jeudi 26 juin, le concept Germe a été présenté à plusieurs chefs d’entreprise et cadres à Poitiers.

Germenew

Questions à … Antoine Lefevre, animateur pour Germe dans la Vienne.

Jeudi 26 juin, le concept Germe a été présenté à plusieurs chefs d’entreprise et cadres à Poitiers. 

Info-éco / D’où vient la démarche Germe ?

Antoine Lefevre / C’est une association nationale avec 94 groupes répartis sur tout le territoire. Cela représente 1 404 cadres formés. Germe signifie groupe d’entraînement et de réflexion au management des entreprises. En région Poitou-Charentes, il existe trois groupes à La Rochelle, deux à Saintes, deux à Niort et un à Angoulême. La Vienne n’en comptait pas encore. Nous sommes donc venu présenter la démarche.

Info-éco / A qui s’adresse cette démarche ?

A. L. / Ce sont des cadres issus du comité de direction ou concernés par un management transversal, ainsi que des dirigeants de PME qui se réunissent. Il y a un animateur pour la logistique. Les groupes sont constitués de 15 à 20 personnes qui se voient huit jours par an. Ils définissent ensemble des thèmes et des problématiques qu’ils souhaiteraient aborder et Germe se charge de chercher un intervenant de haut niveau pour animer l’atelier. C’est un accompagnement au long terme.

Info-éco / Quels sont les thèmes traités ?

A. L. / Parmi les sujets abordés, il y a bien sûr la question du management (faire progresser la personne dans ses capacités), le manager et ses équipes, le manager et son entreprise (les relations avec la direction) et le manager et son environnement (prospective). Pour exemple, un des sujets traités a été comment faire partager sa vision stratégique à ses équipes ?

Info-éco / Quel est l’intérêt d’un tel groupe ?

A. L. / Ce type de réunions tient à la fois de la diversité du groupe, de la richesse des échanges et de la qualité des intervenants. Ils interviennent dans toute la France et ont été retenus pour la qualité de leur intervention. Germe développe des valeurs de co-construction. L’association propose une formation, mais également des techniques de réunions collaboratives, d’échange à réutiliser dans son entreprise. Les intervenants donnent des outils, des pistes immédiatement exploitables. La prise de parole dans ces réunions, le comportement sont aussi importants que ce qui est appris. Pour l’association si un cadre progresse, c’est toute l’entreprise qui avancera.

Info-éco / Quel est son fonctionnement ?

A. L. / Il n’y a jamais deux personnes d’une même entreprise dans un même groupe. Du coup, un vrai esprit de cohésion se crée. Chacun peut évoquer ses problématiques, soumettre une situation. Les choses peuvent être dites. Il y a ainsi des grands groupes comme Fenwick ou Brunet, mais aussi des petites sociétés. Les réunions concernent aussi bien le privé que des structures publiques, des femmes comme des hommes, des jeunes (qui veulent apprendre) comme des personnes de référence. Une fois les dates et les sujets choisis, la personne s’engage par contre pour huit rencontres. Le parcours se fait sur la durée et doit permettre à la personne de progresser.

Info-éco / Y’a-t-il des rencontres inter-départementales ?

A. L. / En octobre, tous les groupes de l’Ouest (Bretagne, Bordeaux, Vendée et Poitou-Charentes) vont se réunir pour partager une vision d’ensemble. Tous les deux ans également, il y a une grande réunion de co-construction.

Propos recueillis par Mathilde Wojylac

Site : www.germe.com



 

Continue Reading
Advertisement
Vous aimerez aussi
Commenter

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Plus dans Actualité

En haut