Connect with us

Relancer l’export en région

export nouvelle-aquitaine

Actualité

Relancer l’export en région

Une part du Plan de relance national est consacrée au maintien et à l’intensification de l’export de la France. Pour déployer ces nouvelles aides, l’Etat s’appuie sur les Régions et la Team France Export (CCI International, Business France, bpifrance, les conseillers du commerce extérieur …). Les chèques relance Export et VIE doivent être mobilisables par toutes les PME et ETI ayant envie de se lancer ou de se muscler.

« Nous sommes plus que jamais à vos côtés pour vous aider à vous déployer à l’international, introduit Franck Riester, ministre délégué auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé du Commerce extérieur et de l’Attractivité. La France a des opportunités à saisir sur les marchés extérieurs malgré les difficultés, les contraintes notamment sanitaires ou encore le contexte économique international. A nous de vous donner les moyens et les outils pour aller à l’international. » Ainsi, le Gouvernement a choisi d’augmenter les moyens mis à disposition des entreprises en renforçant les outils existants. 

Pour renforcer le force de frappe des entreprises françaises à l’international, quatre axes ont été identifiés  : renforcer les outils de financement export, faciliter les activités de prospection export, soutenir le dispositif VIE et mieux informer sur les marchés étrangers. « L’Etat sera là pour vous accompagner dans vos démarches », tient à conclure le ministre.

L’une des principales mesures est le chèque Relance Export. Il s’adresse à toutes les PME et ETI de droit français, pour des démarches individuelles comme collectives. Le chèque VIE, d’un montant de 5 000 euros, doit permettre de favoriser l’insertion des jeunes sur le marché du travail à travers une première expérience à l’international.

Bien se préparer

Jean-Claude Fayat, président du groupe Fayat et président de CCI International Nouvelle-Aquitaine a tenu à rappeler que les aides nationales et régionales sont cumulables, notamment sur la prospection. « Aujourd’hui, nous avons basculé sur d’autres manières de faire de l’export. Les entreprises s’adaptent tout comme les organismes qui les accompagnent. A nous de proposer de nouvelles manières d’aller vers ces marchés, d’engager des prospections à distance, de faire évoluer les pratiques notamment par le biais de rencontres à distance, de e-vitrines sectorielles … Il est possible d’engager de nombreuses actions numériques en amont d’une démarche. » L’export vers les pays limitrophes devrait également être privilégié.

Pour aider les entreprises à vendre à l’international, bpifrance dispose d’un panel d’aides mobilisables sur l’ensemble d’une démarche export. « Une entreprise doit s’entourer pour mieux affronter les marchés, conseille Pedro Novo, directeur exécutif en charge de l’export pour bpifrance. Il faut s’équiper, se former, se muscler avant de se lancer, comme le ferait un sportif avant d’entrer en compétition. Une entreprise doit s’assurer d’avoir une boussole et le carburant nécessaires avant d’exporter. » Pour participer à cette meilleure connaissance des potentiels et ouvrir de nouvelles perspectives aux entreprises de Nouvelle-Aquitaine, la Région organise les World Connections 2020, le 9 décembre, le tout entièrement en ligne sur worldconnections2020.fr.

Plus  : www.teamfrance-export.fr/nouvelle-aquitaine

Continue Reading
Advertisement
Vous aimerez aussi

Plus dans Actualité

En haut