Connect with us

Rhapsody Portage Salarial ouvre trois antennes

rhapsody

Entreprises

Rhapsody Portage Salarial ouvre trois antennes

Après dix ans d’existence au sein du réseau RH Solutions, la société de portage salarial Rhapsody,
basée à Poitiers, a ouvert trois antennes à Paris, Nantes et Toulouse.

Franky et Christine Bellin continuent de faire grandir leur société et la croissance de Rhapsody Portage Salarial, fondée en 2011, connaît même une accélération fulgurante depuis deux ans. En 2019, le tandem a décidé de prendre son autonomie sous sa propre marque en sortant du giron du tout premier réseau de portage salarial, RH Solutions. Et cette année, malgré la crise liée au coronavirus, Rhapsody a ouvert trois franchises, à Paris, Nantes et Toulouse, qui font suite aux agences de La Rochelle, Poitiers, Niort (créés en 2011 et 2012),  Bordeaux (2015) et Tours (2016). Aujourd’hui, ils emploient directement 8  salariés.

« Entre les deux »

« Le portage a le vent en poupe en ce moment, indique Christine Bellin. La volonté d’avoir sa propre activité tout en bénéficiant des avantages du salariat ne fait que croître. Le portage permet au consultant de se concentrer sur son cœur de métier tout en lui assurant l’accès au chômage ou à la sécurité sociale. » Un argumentaire que conforte Guillaume Grimault, consultant en informatique. « C’est une solution pour quelqu’un qui ne veut pas forcément créer son entreprise. C’est entre les deux. Je m’occupe de la partie commerciale, intéressante, et pas de la partie rébarbative. Cela crée aussi un sentiment d’indépendance par rapport à une entreprise où on peut être considéré comme un pion. L’employeur peut nous mettre sur des missions intéressantes pour lui, mais qui ne correspondent pas à nos attentes. Avec le portage, on peut choisir et discuter avec un client hors d’une politique imposée par la société ou la hiérarchie. En retour, je reverse 7  % de mon chiffre d’affaires. C’est raisonnable. »

Croissance à deux chiffres

Rhapsody intervient entre le consultant et la société cliente dans une relation tripartite. Le consultant signe un contrat avec l’entreprise puis un contrat de travail avec la franchise, qui elle signe avec la société cliente un contrat de prestation. Rhapsody facture le consultant au client puis rémunère le consultant sous forme de bulletin de paie. Cette solution connaît un succès qui ne se dément pas en France depuis une quinzaine d’années. « Rhapsody réalise une croissance à deux chiffres depuis 5 ans », reconnaît la dirigeante. Mais Rhapsody va un peu plus loin en s’assurant du bien-être de ses consultants par le biais d’un “happiness coach” (un “responsable du bonheur” en français). Elle a aussi mis sur pied une formation gratuite sur la qualité de vie au travail et s’entretient régulièrement avec ses quelques 150  consultants pour voir comment ils veulent faire évoluer leur carrière.

O. G.

Plus dans Entreprises

En haut