Rhinov refait votre intérieur

Publié le 9 octobre 2017 | Entreprises / Une

rhinov

Le site internet de Rhinov est ouvert depuis juillet aux particuliers. Chacun peut désormais bénéficier d’un home staging virtuel. Un passage au BtoC qui promet déjà une croissance exponentielle, mais aussi un véritable enjeu : maintenir la qualité du service.

En quatre ans, la start-up qui a fait ses premiers pas dans la pépinière d’entreprises du Futuroscope a bien grandi. Rhinov, qui proposait déjà aux professionnels de l’immobilier d’accroître leur pouvoir de vente grâce à du home staging virtuel, s’attaque maintenant au marché des particuliers.

« Entre 2013 et aujourd’hui, nous avons équipé tous les plus grands réseaux immobiliers en France », se félicite Bastien Paquereau, dont la plate-forme gère désormais près de 1  000  projets par mois pour les professionnels, le tout grâce à une équipe de 15  architectes d’intérieur et décorateurs graphistes, basés à Bordeaux. Entre-temps, exit l’application mobile qui était trop contraignante, Rhinov est désormais accessible uniquement via son site web, compatible sur mobile.

Et si jusqu’alors il s’agissait d’aider les agents immobiliers en proposant des visuels 3D de projets de décoration et travaux d’intérieur, Rhinov passe aujourd’hui à la vitesse supérieure en s’ouvrant aux particuliers.

Passer du virtuel au réel

Sur leur site, depuis le 3  juillet dernier, chacun peut désormais avoir accès à la proposition d’un professionnel, mais aussi à la shopping liste qui va avec. Matériaux, éléments du mobilier et décoration : tout est détaillé. « L’objectif est de passer du virtuel au réel, détaille le directeur général, on donne les idées, les références marchandes et des conseils de « do it yourself » : on fournit une solution clé en main. »

Un véritable enjeu pour la jeune entreprise : « Le cœur de l’innovation, c’est l’outil de production, explique Bastien Paquereau. Nous avons investi au départ plusieurs millions d’euros pour être capable de traiter un volume de plus en plus important de projets avec un effectif réduit. » Au-delà de ça, le modèle économique semble, lui, déjà faire ses preuves : « Notre modèle de revenus est lié aux prescriptions de produits et, pour le moment, les retours de nos partenaires sont encourageants pour eux et pour nous. » Les produits sont volontairement choisis sur un marché grand public (Leroy Merlin, Ikea, Maisons du monde …) « A partir du moment où on a bien identifié les besoins du client, ses attentes, ses goûts et sa capacité d’achat, la base de données doit être en adéquation. » Depuis le lancement en juillet, plusieurs centaines de projets de particuliers ont été gérés par l’équipe.

Encore mieux : d’ici la fin d’année et seulement sur Aquitaine et Poitou-Charentes, Rhinov proposera d’aller jusqu’à la réalisation du projet via un interlocuteur unique et grâce à un prestataire externe.

Et pourquoi pas bientôt le développement à l’international ? « On fait déjà 6  % de notre CA hors de la France, répond Bastien Paquereau. C’est possible de le déployer, mais le plus dur restera de faire du volume tout en maintenant la qualité de service. »

L. A.

rhinovrhinov

Partenaire : Inovis asset management