Roule ma frite fait tâche d’huile

Publié le 28 janvier 2016 | Entreprises / Une

Roule ma friteW

L’association Roule ma frite Aunis-Saintonge et le syndicat de gestion des déchets du nord de la Charente-Maritime récupèrent l’huile alimentaire.

En trois années d’existence, Roule ma frite Aunis-Saintonge a déjà fédéré une centaine de restaurateurs et une quarantaine de particuliers bien contents de trouver un débouché pour leurs huiles de cuisine usagées, alors que la loi oblige les professionnels à la trier depuis le 1er janvier.

L’an passé Melvin Précigout, fondateur de Roule ma frite Aunis-Saintonge en 2013, et les bénévoles ont récupéré 22 tonnes d’huile de colza, de tournesol ou de palme.

Mais avec le soutien apporté depuis quelques jours par le syndicat de gestion des déchets du nord de la Charente-Maritime, Cyclad, basé à Surgères, l’activité de l’association devrait vite croître. « En 2016, nous espérons collecter 100 tonnes d’huiles ou 150 tonnes dans trois ans », avance d’ailleurs Melvin Précigout.

Aide pour se structurer

Le syndicat va l’aider à se structurer. Initialement basée à Corme-Royal, près de Saintes, il met à disposition de la structure un nouvel entrepôt de 200 m2 sur Surgères.

« Nous allons leur apporter l’ingénierie pour la recherche de financement. Nous l’aidons déjà pour optimiser les plannings de tournées de collecte. Nous allons aussi créer un site internet et des outils de communication », indique Jean Gorioux, président de Cyclad, qui cherche toujours de nouvelles solutions de recyclage.

Ensuite, il ne restera à l’association, qui emploie deux personnes dont Melvin Précigout, qu’à trouver de nouveaux débouchés pour les huiles. « Actuellement, nous filtrons les huiles qui arrivent mélangées et nous les faisons décanter pendant trois semaines pour qu’elles se séparent, explique t-il. Nous envoyons pour le moment l’huile de palme dans le nord de l’Espagne, où est fabriquée du bio gazole. Les autres huiles sont revendues à l’industrie qui en fait un additif pour moteur diesel. Elles peuvent aussi remplacer le fioul domestique. Roule ma frite 31 (Haute-Garonne) a obtenu une dérogation pour chauffer deux écoles et un bâtiment à l’huile. Nous avons aussi des gens qui l’achètent pour mettre dans leur tracteur. » En attendant que la législation autorise à rouler à l’huile alimentaire …

O. G.

Plus : Le Facebook de Roule ma frite.

Partenaire : Inovis asset management