Connect with us

Saft : des batteries en pleine puissance 

saft

Entreprises

Saft : des batteries en pleine puissance 

La Saft se positionne en leader sur le marché des batteries pour satellites et dans le domaine des piles fabriquées pour l’industrie. Cette année, l’entreprise poitevine devrait en produire plus de 30 millions.

saft

La Saft se positionne en leader sur le marché des batteries pour satellites et dans le domaine des piles fabriquées pour l’industrie. Cette année, l’entreprise poitevine devrait en produire plus de 30 millions.

La Saft et Poitiers, c’est une longue histoire. Depuis 50  ans, l’entreprise spécialisée dans la conception, la fabrication et la commercialisation d’accumulateurs électriques à usage industriel est l’une des plus importantes (si ce n’est la plus grande en terme d’employés) de Poitiers avec plus de 600 salariés dans ses locaux de la rue Georges-Leclanché. Depuis deux ans, filiale à part entière du groupe Total, elle incarne l’un de ses joyaux. A Poitiers, deux activités sont présentes : Espace & Défense et Systèmes avancés. « C’est de l’électronique civile », explique Lenny Cypel, directeur de l’établissement.

Côté Espace & Défense, l’entreprise travaille sur plusieurs projets, et notamment une batterie pour des sous-marins au lithium-ion (ce sont aujourd’hui des batteries au plomb qui sont utilisées). « Nous sommes encore en phase de développement. Les équipes techniques les développent, notamment pour des manufacturiers allemands et français », poursuit le directeur. Cela fait deux ans que tous planchent dessus. « Nous avons embauché une cinquantaine de personnes pour travailler sur ces projets », confie-t-il.

saft

Des batteries pour l’espace 

Autre projet et domaine où la Saft apparaît comme leader dans sa catégorie : les batteries pour les satellites. « L’activité spatiale est importante. Elle a fait la renommée du site. Nous avons le record mondial du nombre de batteries lithium-ion qui tourne autour de la terre », précise Lenny Cypel. Ces éléments sont fabriqués et assemblés notamment sur le site de Poitiers. Espace toujours, le directeur rappelle qu’il y a presque quatre ans en novembre 2014 : « Nous avons fourni la batterie du module Philae. » Ce dernier a d’ailleurs pu mener à bien sa mission grâce à l’énergie fournie pendant 64 heures à des températures glaciales. Aujourd’hui, ils ont plutôt les yeux tournés vers Mars. « Nous allons fabriquer les batteries de l’astromobile Exomars qui sera envoyée sur Mars en 2020 », poursuit-il. Tous ces exemples confirment bien la place de leader international en terme de batteries de haute technologie de la Saft. « Ce sont souvent des batteries très grandes qui sont fabriquées à l’unité ou en petite production », précise Lenny Cypel.

Du côté de l’électronique civil, dans l’activité de fabrication industrielle, les piles et batteries sont produites en grande série. « Nous allons dépasser les 30  millions de piles produites et vendues cette année », indique le directeur. Le tout sur les lignes industrielles grande vitesse, qui ont été livrées et mises en service courant juin. « Le groupe a investi dans deux nouveaux équipements qui contribuent à notre croissance. Nous sommes entre 80 et 100  coups par minute soit 2  pièces à la seconde. » Cette activité fonctionne 24h sur 24, 7  jours sur 7.

Générateur d’emplois

Toutes ces activités entraînent forcément de l’emploi. Plus de 700 personnes travaillent régulièrement sur le site de la Saft à Poitiers. « Depuis 15 ans, le site oscille entre 540 et 620 salariés. Nous revenons à une fourchette haute au-delà des 600 personnes salariées, auxquelles il faut rajouter entre 60  et 80 intérimaires et une quarantaine de personnes en prestation de service, explique Gaëtan Masson, DRH France et responsable RH à Poitiers. Par exemple sur le mois de septembre une dizaine d’embauches est prévue, que ce soit en production ou responsable d’équipes, ingénieurs, chimistes. Les profils sont variés. » Cependant, le responsable des ressources humaines semble avoir quelques difficultés à trouver du personnel pour certains postes de production.

Mais le plus frappant, quand le nom de la Saft est évoqué à Poitiers, c’est l’attachement des anciens salariés ou des familles de salariés à cette industrie. « Nous avons des familles entières qui ont travaillé sur le site. Il y a un fort attachement, un faible turnover et un faible absentéisme. » Des paramètres essentiels pour la bonne santé de l’entreprise. Et il est certain que le site poitevin contribue à la bonne santé de cette filiale du groupe Total.

J. P.

Continue Reading
Advertisement
Vous aimerez aussi

Plus dans Entreprises

En haut