Connect with us

Sept projets passent à la vitesse supérieure grâce à Start Innov’

start innov

Actualité

Sept projets passent à la vitesse supérieure grâce à Start Innov’

C’est parti pour Start Innov’. Accompagnés par le SPN, sept porteurs de projet vont suivre un programme intense pendant trois mois pour mieux développer leur concept.

start innov

C’est parti pour Start Innov’. Accompagnés par le SPN, sept porteurs de projet vont suivre un programme intense pendant trois mois pour mieux développer leur concept.

Le programme d’accélération Start Innov’ est lancé. Encadrées par le SPN, le réseau des professionnels du numérique, et des experts, les start-ups et PME vont suivre trois mois de formation intensive et d’échanges pour faire émerger les futurs services et applications de demain. Les sept porteurs de projet ont d’ailleurs déjà été réunis pour une première session de travail fructueuse et prometteuse.

« Nous avons eu trois jours de réunion et rien que cela, c’était enrichissant, s’enthousiasme Nicolas Albert, co-développeur du projet Fantrippers. J’ai hâte de voir la suite. Nous savons que nous avons des lacunes dans notre business plan, sur les aspects juridiques du projet. C’est important d’avoir cet accompagnement pour éviter les erreurs et avoir les bonnes compétences à portée de main. »

Journaliste spécialiste de la bande dessinée, il s’est allié à Anthony Thibault et tous deux planchent sur leur projet depuis un an et demi. « Nous avons additionné nos compétences pour développer Fantrippers, un site web et une application recensant les lieux de fiction cités dans les livres, les BD, en musique, au cinéma … Nous voulons favoriser le tourisme culturel. Par exemple Montmorillon a accueilli le tournage d’un Long dimanche de fiançailles, Poitiers de Jeanne d’Arc … Les utilisateurs pourront aussi participer en proposant leurs photos à travers du social-gaming. »

Les Embellies

Autre start-up lancée dans l’aventure, Les Embellies souhaite proposer un outil alliant démarche éco-responsable et nouvelles technologies. « Nous sommes partis sur un plug-in pour navigateur web —  mais c’est aussi en train d’évoluer — qui proposerait des alternatives écologiques à nos achats, détaille Manon Cusey, graphiste et co-porteure du projet. Il serait complété par un site internet recensant les dernières nouveautés, réalisant un test, détaillant l’éthique d’un produit … Avec Djyp, nous voulions mettre du sens dans notre projet, qu’il ait une utilité sociale. Nous ne voulons pas culpabiliser les gens, mais les encourager à évoluer. Start Innov’ doit nous aider à faire les bons choix, tant sur la partie juridique, que financière ou commerciale. C’est intéressant d’être confrontés à d’autres professionnels, qui vont bousculer nos acquis. »

Parmi les start-ups, il y a aussi la plate-forme Picktheworld, développée par le niortais Ludovic Riaudel. Le site permet de mettre en relation les travailleurs saisonniers et les employeurs pour ramasser fruits ou légumes en Australie, Nouvelle-Zélande et Canada.

Millésime

Du côté des PME, Thérèse Tarouco, de Kookiapps a rejoint l’accélérateur avec son projet Millésime. Elle a créé en mars 2015, son agence web à La Rochelle et a développé depuis peu un réseau social dédié aux amateurs de vin WineConnect. Toujours dans le domaine du vin, le projet est de créer un objet connecté en lien avec une application mobile, tous deux dédiés à la gestion d’une cave. « L’idée serait d’avoir un petit sommelier dans votre poche. Les amateurs rencontrent souvent le problème d’écouler certaines bouteilles avant leur date de péremption. Chaque bouteille serait scannée et le client peut voir l’état de sa cave, de combien de temps il dispose pour boire telle bouteille, ou encore pouvoir la vendre en ligne, mais aussi vérifier sa température ou l’accorder avec un plat. » Thérèse Tarouco est ravie d’avoir intégrée Start Innov’. « Ce n’est pas facile de développer un objet connecté. J’apprécie d’être encadrée et guidée pour ne pas me perdre et économiser mon énergie pour mieux travailler sur le projet. C’est un beau challenge, mais mieux vaut être bien préparé. Les différents témoignages donnent de bons repères. »

Le Guide des Chemins

Un avis que partage Christophe Herbreteau, géographe et co-fondateur du Guide des chemins. « Avec l’équipe, nous avons la tête dans le guidon. Nous avions besoin d’un avis extérieur pour continuer, avancer. Cela nous permet d’affiner certains points, d’interroger notre stratégie, de vérifier les aspects juridiques … Nous avons aussi comme objectif de rencontrer des investisseurs et des financeurs. » Avec ces quatre associés angoumoisins, il met sur pied une application pour mobile, tablette ou ordinateur permettant de « simplifier la vie d’un touriste aussi bien pendant la préparation que le voyage. Le touriste doit être aujourd’hui un tour operator à lui seul, nous voulons centrer notre expérience sur sa demande et non l’offre, lui faire une proposition personnalisée. L’idée est de se concentrer sur des routes culturelles et historiques. Les points d’intérêt remonteraient des territoires grâce à des ambassadeurs et les emmèneraient hors des sentiers battus. »

Il faudra aussi compter sur le projet du Poitevin Bernard Chauvière qui développe des jeux de réflexion pour smartphone. Là, avec Cogitème, il s’intéresse aux élèves et aux professeurs, en proposant un outil rassemblant des jeux de logique adaptés à chaque section, une manière d’apprendre en s’amusant.

Enfin, le projet deux-sévrien Cl’App doit permettre de faciliter la prise de commande et le paiement en ligne à destination des restaurants, bars, hôtels ou discothèque. Tous ont en tout cas clairement l’envie de proposer une nouvelle expérience.

Mathilde Wojylac

Continue Reading

More in Actualité

En haut