Connect with us

Technopole Grand Poitiers : la fusion avec le CEI actée

technopole grand poitiers

Actualité

Technopole Grand Poitiers : la fusion avec le CEI actée

Après plusieurs mois d’échanges et de négociations entre la Technopole Grand Poitiers et le Centre d’entreprises et d’innovation, la fusion a été actée le mercredi 27 mars. Désormais au sein d’une structure unique sont réunis un incubateur et une pépinière.

technopole grand poitiers

Après plusieurs mois d’échanges et de négociations entre la Technopole Grand Poitiers et le Centre d’entreprises et d’innovation, la fusion a été actée le mercredi 27 mars. Désormais au sein d’une structure unique sont réunis un incubateur qui détecte les projets et une pépinière qui accompagne les entrepreneurs, facilite le développement et héberge le cas échéant les porteurs.

En décembre dernier, certains adhérents de la pépinière d’entreprises n’étaient pas satisfaits de l’absorption annoncée et craignaient de voir disparaître le CEI, sa marque, son lieu d’hébergement. Après plusieurs rencontres, un accord a été trouvé et des garanties ont été apportées. La pépinière, ses activités, son offre, son équipe d’animation et la marque seront maintenues. Des représentants du CEI siègeront à la gouvernance de la Technopole. Un comité de pilotage veillera aux engagements pris. Le projet a été validé par le conseil d’administration du CEI, par ses adhérents et voté en ce 27 mars par l’assemblée générale de la Technopole. « Il n’y avait pas de polémique. Il a fallu prendre le temps de répondre à toutes les questions, explique Alain Claeys, président de Grand Poitiers et de la Technopole. C’est une étape que nous franchissons aujourd’hui. » Ludovic Bertrand, président du CEI rajoute : « Les échanges ont été constructifs et je me réjouis de cette co-construction pour une Technopole forte. »

Aller plus loin pour l’attractivité du territoire

Alain Claeys a également rappelé sa volonté de transmettre la présidence de la Technopole à un chef d’entreprise dans les prochains mois.

« Mon rôle d’élu est de faciliter, d’accompagner. Je souhaite que le poste soit repris par ceux qui créent de la richesse, de l’emploi sur ce territoire. Au bout du compte, la Technopole est la conjugaison d’un triptyque indispensable : la recherche, qu’elle soit fondamentale ou appliquée, l’innovation qui va de paire avec l’industrialisation et la transversalité et enfin l’emploi et les qualifications. »

La fusion acte ainsi la réunion des deux entités et tout le processus d’accompagnement du porteur de projet est intégré. La Technopole sera ainsi constituée d’une équipe de sept personnes. 14 projets ont été accompagnés en 2018, dont 7  nouvellement intégrés. Ce suivi a permis aux entrepreneurs de lever 480 000 euros et d’obtenir 654  000  euros d’aides publiques.

Désormais, toutes les parties prenantes regardent dans la même direction et 2019 sera l’année du déploiement de l’offre de services de la Technopole. Les actions vont s’intensifier. La mise en réseau des acteurs va s’accentuer.

M. W.

Continue Reading

Plus dans Actualité

En haut