Thierry Baratte : « Se sentir comme chez soi »

Publié le 25 août 2014 | Ecoscope

périgny château baratte

Propriétaire de l’hôtel-restaurant *** du château de Périgny et président du club tourisme d’affaires au Pays du Futuroscope

Carrière. Quelle est votre plus belle réussite professionnelle ?

Thierry Baratte / La reprise du château de Périgny. C’est un challenge, un projet de vie que nous avions mûri pendant 3 ans avec mon épouse. Nous avons laissé des situations professionnelles en or, avec les avantages qui s’y rattachaient pour créer notre propre entreprise et nous avons investi beaucoup d’argent. Ce fut un changement énorme. Il faut être présent 24 h sur 24, avoir toutes les casquettes, être très réactifs, prendre seul les bonnes décisions.

Qualité. Qu’appréciez-vous chez vos collaborateurs ?

T. B. / Le sens du service, la disponibilité sont les points les plus importants. Nos clients ne sont pas là pas pour se prendre la tête, ils doivent se sentir un peu comme chez eux.

Conseil. Quel conseil donneriez-vous à un jeun hôtellier ?

T. B. / Il doit se guérir du passé le plus rapidement possible. Il va devoir travailler fort, ne jamais compter ses heures. Les clients attendent un accueil personnalisé. Il est aussi essentiel de bien s’entourer de spécialistes, experts-comptable, juristes. C’est souvent ce qui fait défaut quand on se lance dans quelque chose de nouveau. Même si cela a un coût, avec le recul, on s’aperçoit qu’on a évité pas mal de bêtises.

Avenir. Quels sont vos projets ?

T. B. / En 2015 ou 2016, nous allons créer un espace bien-être sur le site comprenant une piscine intérieure, avec jacuzzi, hammam et salon de massage. Ce service permettra de capter une clientèle avide de détente et de relaxation lors des périodes creuses de l’année (octobre à avril). Au sein du club tourisme d’affaires au Pays du Futuroscope, notre objectif est de développer un tourisme d’affaires susceptible de remplir nos établissements tout le long de l’année. La Vienne est bien située géographiquement pour capter la clientèle parisienne et des villes du grand Ouest. Le club évite de travailler en ordre dispersé : ensemble notre capacité d’intervention est plus importante, notamment pour communiquer.

Mots croisés. Trois mots pour vous définir ? 

T. B. / Rigueur et implication dans le travail, sens de la convivialité.

Temps libre. Quels sont vos loisirs ?

T. B. / Je consacre mon temps libre à ma famille. Nous avons deux filles, elles sont nées au château. J’ai aussi repris la philatélie. Je suis également président de Vouillé dynamique, association regroupant les artisans et commerçants Vouillé.

Propos recueillis par Alain Rabeau

A savoir : Le domaine s’étend sur 35 ha et comprend un hôtel de 43 chambres et un restaurant gastronomique.

 

Bio express

1965 Né le 8 juillet à Mazingandes (Pas de Calais)

1988 Est diplômé de l’école des Hautes Etudes d’Ingénieur (HEI) de Lille, option génie industriel, mécanique et travaux publics

1988 Est nommé responsable de la réhabilitation de logements sociaux en région parisienne chez Bouygues Construction

1991 Devient contrôleur de gestion des filiales de Bouygues informatique

1993 Rejoint la direction informatique du groupe TF1 avec en charge les achats et le contrôle de gestion

1999 Reprend la partie logistique et services de TF1 (gestion de l’intendance, la restauration, la reprographie, les espaces verts, soit une équipe de 150 personnes)

2007 Achète avec son épouse Kerstin le château de Périgny dans la Vienne

2014 Est nommé président du club tourisme d’affaires au pays du Futuroscope (CTAPF)

 

Partenaire : Inovis asset management