Les transports au programme de la rentrée

Publié le 31 août 2017 | Actualité / en Poitou-Charentes / Une

Payant

bussereau

Comme un écolier préparant sa rentrée, Dominique Bussereau a classé ses dossiers lundi matin. Ils vont faire l’actualité de la Charente-Maritime.

Premier dossier, le rail. L’arrivée de la Ligne à grande vitesse à La  Rochelle le 28 août n’a pas réjoui le président du Conseil départemental. « J’ai des regret, a t-il lâché. On a mis beaucoup d’argent pour que les trains circulent à 200 km/h entre Niort et La Rochelle (24,6 millions d’euros, NDLR). Mais la réalisation technique ne permet pas d’accélérer. » L’électrification de l’étoile ferroviaire de Saintes et la rénovation de la ligne La Rochelle-Bordeaux ne sont pas faites non plus. En cause, selon lui, « des maladresses et des décisions malencontreuses. L’autoroute du fret ferroviaire devait passer par la Charente-Maritime, Niort … Mais devant l’attitude bornée de certaines municipalités (il cite Saint-Jean-d’Angély, NDLR), la SNCF a dit « moi, je ne fais pas la régénération de la ligne Saintes-Bordeaux ». Du coup, la Région a stoppé la modernisation de la signalisation entre Saintes et La  Rochelle. Ce sujet sera le point central de la session commune au deux Départements de Charente et de Charente-Maritime, le 25 septembre prochain à Saintes.

Lisez en toute tranquilité nos contenus

Abonnez-vous sans engagement en 3 clics.
Partenaire : Inovis asset management