Connect with us

Travailler sur l’image et accélérer

châtellerault méry

Actualité

Travailler sur l’image et accélérer

Sur les prochaines semaines, la rédaction d’Info-éco va interroger les candidats aux élections municipales sur leur politique économique.

Sur les prochaines semaines, la rédaction d’Info-éco va interroger les candidats aux élections municipales sur leur politique économique avec trois questions : Quels sont les besoins et quelles sont vos propositions pour favoriser le développement économique local ? Quelle carte doit jouer votre territoire en terme d’attractivité ? Quel est votre message aux chefs d’entreprise ?

Châtellerault – Parti socialiste – Françoise Méry

Développement économique local. Sur le commerce, dans le centre-ville, comme dans les centres-bourgs, nous poussons à l’implantation de bar, mais il faut aller plus loin. Il y a d’autres idées à inventer. Châtellerault doit être plus présente sur des salons spécialisés dans le commerce, les franchises  … Il faut accélérer le mouvement et être plus moderne dans la recherche de porteurs de projets, les pousser à proposer des concepts différents. Sur l’industrie, il faut continuer à soutenir les entreprises de l’aéronautique ou de l’automobile, tout en faisant de la prospective su de nouvelles activités. Il y a un problème de recrutement, notamment sur des métiers d’opérateurs sur machines industrielles traditionnelles et demain numériques. A nous de faire venir une école pour répondre à ces besoins. Sur la transmission des entreprises, nous souhaitons mettre en place une cellule de veille pour aider à anticiper et mettre en relation. Nous avons un potentiel de développement, a nous également de soutenir et de pousser la diversification du bassin, le tournant vers l’usine du futur et l’économie circulaire. Châtellerault pourrait devenir le premier bassin industriel dédié à l’économie verte. Le personnel local a toujours su faire preuve de rebond et continuera. Pourquoi ne pas aussi mettre en place plus de parkings à vélos, de bornes électriques de recharge. Sur l’agriculture, les exploitations du territoire ont la capacité d’approvisionner les cantines en produits locaux, mais il faut structurer la filière.

Retrouvez la suite de l’article dans le n°8 du 20 février 2020.

Continue Reading
Advertisement
You may also like...

More in Actualité

En haut