Connect with us

Quand trois entreprises s’unissent pour créer Astragam

astragam

Entreprises

Quand trois entreprises s’unissent pour créer Astragam

La voiture électrique est sans doute le véhicule de demain. Trois entreprises de la Vienne ont décidé de s’allier pour proposer une borne de recharge.

astragam

La voiture électrique est sans doute le véhicule de demain. Trois entreprises de la Vienne ont décidé de s’allier pour proposer une borne de recharge.

Trois sociétés de la Vienne ont décidé de travailler main dans la main pour élaborer une borne de recharge pour véhicules électriques.

« Nos entreprises exercent dans les métiers de la métallurgie, explique Denis Auché, directeur de Tramétal. Nous sommes des sous-traitants, les marchés sont très complexes et tendus. Nous rêvons tous de développer notre propre produit et de ne plus être le dernier maillon de la chaîne. Nous fabriquons pour les autres, aujourd’hui nous voulons fabriquer pour nous. » C’est ainsi que les dirigeants de ces trois sociétés se sont associés pour créer une quatrième entité Astragam, dédiée à la commercialisation de leur borne Connexion 22.

Basée à L’Isle-Jourdain, Tramétal est spécialisée dans la tôlerie fine de précision. Gape-Cemes à Vouneuil-sous-Biard, dirigée par Didier Crenn et Jean-Michel Jousseaume, travaille dans l’automatisme, réalise des câblages et des machines spéciales. Pascal Bordeau représente MES (Maintenance Entretien Service), dont le siège est à Civaux, une entreprise qui exerce dans la maintenance industrielle et les réalisations mécaniques.

Un marché prometteur

En s’appuyant sur les compétences de chacun, il leur fallait une idée de départ. « Nous avons regardé autour de nous. Il y avait Civaux et ses véhicules électriques et nous avons fait le constat que le réseau de bornes de recharge était insuffisant. Pourtant, c’est un marché prometteur. Mais, pour poser une borne de recharge publique, il y a des contraintes architecturales, des questions d’intégration dans le mobilier urbain … Nous voulions développer un produit qui s’affranchirait de toutes ces contraintes pour répondre aux collectivités et aux industriels. Notre concept est de proposer un bloc technique, mais avec un habillage adaptable à chaque situation, une borne standard qui puisse répondre à toutes les demandes. Nous avons choisi de séparer la technologie du design. » Côté technologie, la borne peut servir à tous les véhicules, son installation est simple, la recharge est efficace. Le plus, c’est le côté esthétique et la possibilité pour la borne de se fondre dans un parc d’attractions comme un centre d’affaires. « C’est tout cet environnement que nous prendrons en compte et auquel la borne répondra à chaque fois. »

Les trois entreprises travaillent sur le projet depuis plus d’un an. Un prototype est désormais en place à la centrale de Civaux. Connexion 22 est aujourd’hui en cours de commercialisation. Des contacts sont pris pour des premières commandes. « Cette borne s’inscrit totalement dans le projet de territoire du Sud Vienne, souligne Denis Auché. Nous espérons pouvoir aller au-delà et mailler le territoire pour pérenniser l’activité de nos sociétés, nos emplois. Notre but est avant tout de faire vivre notre territoire, d’utiliser et de développer les savoir-faire de chaque entreprise. Notre taille, notre capacité à nous adapter, notre agilité sont notre force. »

M. W.

Continue Reading

Plus dans Entreprises

En haut