Connect with us

Ubidreams imagine les objets connectés de demain

ubidreams

Entreprises

Ubidreams imagine les objets connectés de demain

La société Ubidreams n’en finit pas d’innover pour inventer la réalité d’aujourd’hui et de demain. Pour cela, la PME rochelaise, créée en 2008, se diversifie.

ubidreams

La société Ubidreams n’en finit pas d’innover pour inventer la réalité d’aujourd’hui et de demain. Pour cela, la PME rochelaise, créée en 2008, se diversifie.

La créativité d’Ubidreams démontre bien que le changement d’actionnaires opéré voilà 20 mois n’a eu aucune conséquence fâcheuse. L’entreprise est désormais dirigée par Max Tessier, qui est entré au capital et dans la société en avril 2015 avant d’en prendre rapidement la direction générale, après quelques mois comme directeur des opérations. « Un second actionnaire, majoritaire, est également arrivé avec moi », rappelle-t-il sans vouloir livrer le nom de cet investisseur. Celui-ci possède une autre entreprise dans l’agglomération rochelaise. Il est surtout une figure reconnue en France comme à l’étranger dans les services et les télécommunications. Des secteurs dans lesquels intervient également Ubidreams, mais au niveau de la conception d’applications hybrides, capables de fonctionner sous différents systèmes d’exploitation, et de la création d’interfaces pour que du matériel électronique, un logiciel et un utilisateur puissent communiquer et collecter des données.

Technologie beacon

Outre les smartphones et les tablettes, Ubidreams crée également des applications pour connecter des objets. « En s’appuyant sur le beacon, c’est-à-dire une balise électronique qui n’est autre qu’un émetteur radio bluetooth que notre smartphone détecte, on peut rendre n’importe quel objet connecté et ajouter des services, explique le quinquagénaire. Imaginez un beacon fixé sur une affiche de cinéma. Quand vous vous en approchez, comme par magie, la bande annonce se lance sur votre téléphone. » Ce système existe déjà. L’un des clients français d’Ubidreams (20 à 25 % de sa clientèle est étrangère) a justement remporté le prix de l’innovation nautique 2016 au METS (Marine equipment trade show, aux Pays-bas) pour son Sea-tag, qui signale une personne tombée à l’eau et la localise.

ubidreams

Imaginer demain

Ubidreams aussi commence à fabriquer ces propres objets. Elle a d’ailleurs remporté le prix Moovin’ 2016 de l’Agglomération rochelaise pour son projet de système de détection immédiate de vol de casier de pêche, avec beacon et application mobile accessible par abonnement. « ça a fait rire tout le monde au début », se souvient le dirigeant. Mais plus maintenant, tant le dispositif est transposable. Si le casier est sorti de l’eau par quelqu’un d’autre que son propriétaire, le signal est capté et l’alerte donnée. Il n’y a plus qu’à suivre la piste du voleur. Mais Ubidreams ayant décidément la tête à demain, elle réfléchit déjà aux technologies futures, comme le Lifi, le wifi passant par la lumière led, ou encore l’utilisation des ultrasons. Ce n’est pas pour rien que Max Tessier siège au Commissariat général à la stratégie et à la prospective « France Stratégie », qui est rattachée au Premier ministre pour imaginer ce que sera la ville connectée de demain.

O. G.

A lire aussi : Le numérique néo-aquitain fait son show à Las Vegas et Succès au CES pour les entreprises

Continue Reading
Advertisement
Vous aimerez aussi

Plus dans Entreprises

En haut