Connect with us

Une année à sensations pour le Futuroscope

futuroscope

Actualité

Une année à sensations pour le Futuroscope

Après une période d’hivernage de cinq semaines, le Futuroscope a rouvert ses portes pour une 33e saison touristique pleine de sensations. En effet, en mars arrive le premier roller coaster du parc : Objectif Mars.

Outre Disneyland ouvert toute l’année, le parc du Futuroscope est le premier parc d’attractions français à rouvrir ses portes dès le mois de février, pour le début des vacances d’hiver. La bonne humeur, les sourires et les attractions sont au rendez-vous. 

Des nouveautés

Après avoir atteint 1,9  million de visiteurs en 2019 avec une progression de 50 000 visiteurs par rapport à l’année précédente, pour sa 33e saison, le Futuroscope espère bien atteindre la barre des deux millions. Et au rayon des sensations, le parc compte sur l’attrait de son premier roller coaster, Objectif Mars, pour franchir ce cap. « Ce seront les premières montagnes russes du parc et une importante locomotive pour nous, souligne Rodolphe Bouin, directeur général du parc. La conquête de l’espace était une thématique évidente pour nous, qui colle à l’univers du Futuroscope. Nous sommes actuellement sur les derniers réglages. » 

Son ouverture officielle est prévue pour le 28 mars, mais à partir de fin février, quelques chanceux pourront peut-être le tester. C’est le plus gros investissement du parc depuis sa création (pour un budget total de 20 millions d’euros). Les visiteurs seront plongés au cœur d’un centre d’entraînement spatial et suivront la préparation d’un astronaute pour son voyage vers Mars. « Nous avons voulu, avec cette nouvelle attraction, miser sur le côté sensations, tout en restant sur le credo du partage en famille. »

A quelques pas de la nouvelle attraction, les familles peuvent déjà profiter d’un nouveau film 3D mis à l’affiche du KinéKid : Drôles d’oiseaux ! Chacun pourra ainsi suivre la  mission de la cigogne Junior qui, pour la première fois, doit livrer un bébé à sa famille. Une aventure pleine de rebondissements ! Dans la même zone, le restaurant L’Atelier des saveurs a été refait avec des décors insolites et contemporains, inspirés des attractions.

Préparer l’avenir

L’année sera rythmée par de nombreux événements au parc et le programme s’annonce chargé. « C’est une année charnière et l’an un de notre plan de développement, explique Rodolphe Bouin. Nous avons établi une vision à 10 ans avec un plan d’actions sur cinq années. Nous préparons dès aujourd’hui les saisons à venir. C’est un plan plus fort qu’il ne l’a été sur les dernières saisons. Nous avons décidé d’intensifier les travaux pour aller chercher de nouveaux visiteurs. » La barre des deux millions de visiteurs sur la saison est dans la ligne de mire des équipes. « Si notre objectif est bien de faire progresser le nombre de visiteurs, nous essayons de faire les choses dans l’ordre, de poser les jalons dans le bon sens. Deux millions de visiteurs, ce serait bien, je ne dis pas le contraire, mais nous sommes plus sur des séries longues et la construction d’une progression pérenne. Nous voulons avant tout des visiteurs satisfaits. »

Ainsi, les équipes préparent déjà l’arrivée de nouvelles attractions pour fin 2021. « Nous réfléchissons à d’autres thématiques, que celle de l’espace et l’environnement en fera partie. En interne, nous nous sommes engagés dans une démarche RSE (responsabilité sociétale des entreprises) et nous allons continuer à mettre en place des actions écoresponsables. »

futuroscope

A savoir

Le Futuroscope lancera le 28 mars prochain « Objectif Mars », un centre d’essais spatial intégrant le premier roller coaster du parc ! Cette nouveauté proposera aux visiteurs de se glisser dans la peau de futurs astronautes, pour passer des tests et mesurer leur aptitude à partir en mission dans l’espace. Durant leur parcours en intérieur et en extérieur, les participants seront successivement confrontés à des phénomènes spectaculaires : éruptions solaires, champs magnétiques, vitesse superluminique avec des pointes atteignant 55 km/heure et pour ultime épreuve la gravité zéro. Pour autant, pas de looping, ni de tête à l’envers dans ce roller coaster, mais un juste équilibre entre l’émotion, la sensation physique et le plaisir de rire en famille.

Continue Reading
Advertisement
Vous aimerez aussi

Plus dans Actualité

En haut